La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°48)

SOMMAIRE

ANTICAPITALISME : BEZIERS, LOGEMENTS HLM VACANTS, L’ EMBROUILLAMINI DE L UMP !

ECOLOGIE : BITERROIS, LA FIN DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ( TP ) ET LA REFORME TERRITORIALE FONT DECOLLER LES ZONES D AMENAGEMENTS CONCERTES ( ZAC )

CAPITALISME : BEZIERS / SAINT PONS : ELECTIONS A LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’ INDUSTRIE ( CCI ). LES GROS REQUINS MANGENT LES PETITS POISSONS !

CLIENTELISME : CONSEIL D AGGLOMERATION, DERRIERE LE CHOIX DE LA PISCINE COMMUNAUTAIRE, LE FAIT DU PRINCE

ANTICAPITALISME : BEZIERS, CONSEIL MUNICIPAL, LE TEMPS DES VACHES MAIGRES EST ARRIVE !

L’Hérault du Jour, 1er décembre 2010


ANTICAPITALISME : BEZIERS, LOGEMENTS HLM VACANTS, L’ EMBROUILLAMINI DE L UMP !

L’élu de la liste PCF-NPA-Citoyens A.COUQUET a posé lors du dernier conseil municipal, une question écrite concernant les 500 logements vacants dans le parc HLM biterrois. Les réponses du sénateur maire président de l’Agglo et de son adjoint en charge du logement, G.OULES, sont indignes d’élus ! Selon eux 600 logements ( et non 500 comme annoncé précédemment ! ) seraient concernés. Dans le détail : 200 ne seraient pas attribués parce qu’ils doivent être démolis ( version COUDERC ), 280 ne seraient pas attribués parce qu’ils doivent être démolis ( version OULES ), 100 seraient quittés dans un état désastreux, 38 seraient soumis à de petits travaux, 78 seraient soumis à des travaux plus importants, 89 seraient soumis à des travaux trés importants, 200 seraient gelés pour accueillir les locataires expulsés par la démolition.

Aux dires même de l’ UMP, ce sont donc 785 logements HLM ( version OULES ) qui seraient vacants, soit une augmentation de prés de 30 % en 15 jours. Au-delà des réponses approximatives et de l’hypothétique fiabilité des réponses de l’ UMP, c’est bel et bien la question de l’accueil des populations paupérisées qui est posé. Pour le NPA l’ UMP n’aime pas les pauvres, pour les éloigner elle ne leur loue donc pas de logements HLM.

[Cet article de la LE a été envoyé comme communiqué de presse du NPA biterrois]

ECOLOGIE : BITERROIS, LA FIN DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ( TP ) ET LA REFORME TERRITORIALE FONT DECOLLER LES ZONES D AMENAGEMENTS CONCERTES ( ZAC )

Partout, dans et autour de Béziers, les ZAC fleurissent. 1000 habitants par-ci, 2000 par-là, partout dans toutes les communes des lotissements tentent de ramener dans le tiroir caisse des municipalités les recettes perdues avec la fin de la TP et la réforme territoriale. La recette est simple : ramener de nouvelles taxes d’ habitations en lieu et place des taxes patronales et des redistributions de l’Etat. Le bilan écologique est, lui, catastrophique : étalement urbain alors que les centres villes sont abandonnés, trajets multipliés pour joindre services et travail ( plus de 10 % d’ augmentation de la facture énergétique ces 20 dernières années ), 600 km2 de terres naturelles ou agricoles qui disparaissent chaque année sous le béton.

L’envol des ZAC dans toutes les communes du biterrois est doublé par l’attrait du soleil et des retraités. L’envol des ZAC c’est l’arme fatale des tenants de la Californie languedocienne, les FRECHE et les COUDERC. Nous, au NPA, nous pensons que partout il faut s’opposer au tout béton, pour des raisons écologiques bien sûr, mais aussi parce que les services ne suivent pas. Au final les ZAC comme recettes financières, ce sont des cités dortoirs pour les métropoles qui ne portent comme projet social, que le dormir ensemble.

CAPITALISME : BEZIERS / SAINT PONS : ELECTIONS A LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’ INDUSTRIE ( CCI ). LES GROS REQUINS MANGENT LES PETITS POISSONS !

Les CCI sont des établissements publics administratifs chargés de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de services quelle que soit leur taille dans une zone géographique donnée. Les CCI ont la possibilité de gérer des équipements ( aéroport Béziers / Agde, Parc des Expositions, Centre d’Apprentissage … ), ce qui les place comme  » partenaires  » des collectivités territoriales élues par les citoyens. Les recettes des CCI sont issues d’une taxe et de subventions.

A Béziers les élections à la CCI ont toujours été le théâtre d’affrontements entre différentes fractions du patronat qui se battaient pour le contrôle de la structure. Localement, pour les élections du 8 décembre, cet affrontement est réglé, les rivaux du MEDEF et du GDE se sont partagés le gâteau. Les artisans locaux auront donc la joie d’apprendre qu’ils vont être représentés ( 1 seule liste ! ) par … le patron de la franchise Mac Donald’s, J.M.THOUVENOT, le directeur régional des magasins But, F.PORTES, le promoteur M.ESTEVE, le directeur de la Cameron D.COUSTEIX, l’entrepreneur du BTP R.ABELLO. Il y aura paraît-il peu de votants. Pas étonnant, pour le NPA, la composition de la seule et unique liste le prouve, les gros requins du patronat ont mangé les petits poissons de l’artisanat. C’est aussi ça le capitalisme !

CLIENTELISME : CONSEIL D AGGLOMERATION, DERRIERE LE CHOIX DE LA PISCINE COMMUNAUTAIRE, LE FAIT DU PRINCE

Signe majeur de démocratie, le président de l’agglomération Béziers / Méditerranée annonce en conférence de presse, avant le conseil municipal, les décisions prises en bureau d’Agglo. Nous l’avons maintes fois répété dans cette Lettre Electronique, les conseils d’Agglo sont des structures antidémocratiques où les élus sont cooptés et ne rendent aucun compte, des sortes de sénateur low cost. Dans ce marigot clientéliste propre à toutes les combinaisons, les fragiles frontières politiques tombent vite et le fait du prince est de rigueur.

Dernier caprice présidentiel dans l’agglomération Béziers / Méditerranée, l’attribution de la piscine communautaire au très choyé maire de Sauvian B.AURIOL ( par ailleurs vice-président de la même Agglo ). Sur le même mode que son mentor SARKOZY, COUDERC donne, reprend, jette, menace, endort, promet. Pour le NPA au-delà de la localisation de la piscine communautaire, ce qui est inadmissible, c’est le fait du prince. la répétition à l’infini de la gestuelle SARKOZIENNE. Pour pouvoir la dénoncer il faut ne pas en avoir consommé, c’est le début de l’opposition, c’est la fin du clientélisme.

ANTICAPITALISME : BEZIERS, CONSEIL MUNICIPAL, LE TEMPS DES VACHES MAIGRES EST ARRIVE !

Suite à une réunion préparatoire, l’élu de la liste PCF-NPA-CITOYENS, est intervenu en conseil municipal lors du Débat d’Orientation Budgétaire ( DOB ) pour dénoncer la situation de la ville qui est proche du rouge. Pour preuve, en 2009 l’encours de la dette de la commune était de plus de 120 millions d’euros. En 6 ans il a augmenté de plus de 36 millions d’euros, soit plus de 43 % d’augmentation ! Dans le même temps l’épargne brute est passée de 19 millions d’euros à 11 millions.

Conclusions : peu de recettes, beaucoup de dettes, le seul moyen de réduire l’écart c’est de diminuer l’investissement de plus d’un tiers. Pour les biterrois le temps des vaches maigres est donc venu, avec, en parallèle, une fiscalité qui a augmenté de 15 % en un an. Face à cette rigueur et cette austérité qui ne dit pas son nom ( COUDERC parle comme RAFFARIN, en son temps, de gestion de bon père de famille ! ), les élus UMP n’ont même pas évoqué le gel par le gouvernement FILLON, pour les 3 ans à venir, des dotations globales de fonctionnement. Pour le NPA, Béziers ce n’est pas encore la Grèce mais ça commence à y ressembler. Face à cela, grâce à un travail permanent, la liste municipale PCF-NPA-CITOYENS, constitue un cadre d’élaboration d’un anticapitalisme local. Cette élaboration, il faut la faire connaître, partager, pour être encore plus forts et plus nombreux dans les combats à venir.

L’article de L’Hérault du Jour sur le budget (1)

(1) Pour augmenter la lisibilité de l’article, cliquer sur l’onglet Affichage de votre ordinateur, puis sur Zoom, puis encore, autant de fois que nécessaire, sur Agrandir. Une fois la lecture finie revenir sur Normal.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page