Montpellier : NPA Réunion débat du jeudi 9 décembre !

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation du NPA à participer à cet échange sur le mouvement des retraites et plus généralement sur la situation sociale et politique. A la tribune deux lycéennes, en particulier, ont détaillé les caractéristiques de leur engagement dans ce mouvement général et sont revenues sur la nécessité de manifester la solidarité avec leurs camarades qui sont convoqués mercredi prochain au Tribunal de Montpellier pour avoir distribué des tracts sur la voie publique.


Voir : Rassemblement de solidarité avec les lycéens poursuivis pour avoir distribué des tracts sur la chaussée !

………………………

Après le mouvement social, face à la crise et aux plans d’austérité en Europe,
quelle alternative anticapitaliste ?

Lire le tract en pdf.

En Grèce, en Espagne, au Portugal, en Irlande, de très durs plans d’austérité sont mis en oeuvre. Il s’agit à chaque fois de faire payer la crise à la majorité de la population sans jamais s’attaquer à ceux qui en sont les premiers responsables.
Ainsi, il y a peu, l’Irlande était présentée comme un modèle qui avait tout pour plaire aux capitalistes : zone franche, paradis fiscal, spéculation immobilière effrénée… Aujourd’hui, avec la crise, l’impôt sur les sociétés reste très bas (12,5 %) mais la population est durement attaquée : coupes dans les dépenses de santé, baisse de 13 % du salaire minimum et de 10 % des allocations familiales, hausse de la TVA ou encore des droits d’inscription en fac (+25%). (Lire complément sur le sujet ici)

Quant aux plans d’aide de l’UE ou du FMI, ils conduisent les Etats à emprunter sur les marchés financiers à des taux d’intérêts élevés. Ainsi, les banques qui ont été sauvées avec l’argent public spéculent et gagnent de l’argent grâce à une dette publique dont elles sont largement responsables.
Ces politiques sont menées par la droite mais hélas aussi par les PS européens avec l’appui du président du FMI, D. Strauss-Kahn.

En France, après la loi qui ampute nos retraites, le gouvernement veut s’attaquer à la sécurité sociale en diminuant les remboursements et en introduisant les assurances privées dans le financement de la dépendance (4°âge).
En France, le mouvement social n’ a pu empêcher le passage en force de la loi. Vu l’enjeu, seule une grève générale aurait pu permettre une victoire.
Cependant, des millions de personnes se sont soulevées contre l’injustice sociale, des secteurs clés ont été bloqués. Cela montre la puissance qu’aurait un “tous ensemble” réussi.

Le NPA invite celles et ceux qui ont lutté et qui ne veulent rien lâcher face à cette droite de combat à venir débattre ce jeudi 9 décembre.

Construisons ensemble une alternative anticapitaliste pour répondre à l’urgence sociale écologique et démocratique.

Pendant la mobilisation des retraites à Montpellier…

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page