AGREXCO : LE GRAND JOUR EST VENU !

COMMUNIQUE DE PRESSE (extrait) : Le grand jour est venu : Mardi 30 août 2011, le tribunal de Tel Aviv a ordonné la mise
en liquidation des actifs de l’entreprise Agrexco qui disparaît de la scène.

« Aujourd’hui, ce n’est pas une inauguration mais ce jour, ce grand jour, viendra ! »

déclarait le 21 janvier 2010 C. Bourquin, Président de Région invité par le CRIF sur le

bateau Agrexco à Sète.

Ce grand jour est venu : Mardi 30 août 2011, le tribunal de Tel Aviv a ordonné la mise
en liquidation des actifs de l’entreprise Agrexco qui disparaît de la scène.
Cette mise en échec du projet de la Région est un triple désavoeu :
– Désavoeu dʼune approche économique qui prône la libre concurrence au mépris des
valeurs et qui nʼhésite pas à commercer avec un état colonisateur.
– Désavoeu dʼune approche économique qui privilégie les entreprises de lʼagrobusiness
au détriment du développement des paysans de la Région.
– Désaveu dʼun type de développement qui se fait au mépris des impératifs écologiques
(acheminement de marchandises à des milliers de KM à des coûts énergétiques et de
pollution élevés).

Répondant à lʼappel du BNC (Comité National Palestinien de Boycott) La coalition
contre Agrexco qui rassemble 105 organisations (Partis, syndicats et associations)
sʼopposait depuis mai 2009 à la venue à Sète de cette entreprise.
La campagne de boycott dʼAgrexco menée en France et en Europe avec les
Palestiniens du BNC est à lʼorigine des difficultés financières (baisse des parts de
marché en Europe en 2010) qui ont coulé lʼentreprise israélienne.

30 août 2011

Coalition contre Agrexco (communiqué)

A lire aussi

Palestine. Agrexco en faillite…

Palestine : opération de com’ manquée pour le CRIF et Agrexco-Carmel (Montpellier Journal)

En
débat. La reconnaissance d’un Etat palestinien : le retour de Ponce
Pilate ? par Jean-Paul Nuñez (délégué de la Cimade Languedoc-Roussillon)


30_08_11_Agrexco.jpg


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page