» Aucun chiffre, s’il reste isolé, ne mesure la délinquance. »

Délinquance : quand les médias se moquent des citoyens (2/3) (Montpellier Journal)


Plutôt que de tirer les conséquences de leur manque de moyens et ne pas
traiter le sujet, les rédactions préfèrent visiblement donner des informations
incomplètes voire erronées à leurs lecteurs et auditeurs. Et prendre le risque
de se faire manipuler via des présentations statistiques parfois orientées.
Illustration avec le traitement journalistique du
« bilan
2011 de la sécurité dans l’Hérault »
présenté par le préfet
Claude Baland le 25 janvier.

Premier problème : le chiffre de « la délinquance générale » ne représente pas grand-chose. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, lors de sa conférence de presse « relative à la sécurité » du 17 janvier, l’a lui-même reconnu : « Ce chiffre additionne des éléments trop divers. » Et d’annoncer qu’il sera bon, « dès l’an prochain », d’utiliser une autre méthodologie.

L’article 13_02_12_Delinquance.jpg

A lire aussi

Faut-il interdire au préfet de faire des conférences de presse sur « la sécurité » ? (1/3)

 » Parler de LA délinquance, c’est parler de quelque chose qui n’existe pas. » (Laurent Mucchielli)

La Brigade anticriminalité, bac recalée par un prof (chercheur) !

Béziers. Danger, police !

Pour vivre peureux, vivons fichés (tribune dans Libération)

Fichage de tous les Français : le gouvernement persiste (Basta !)

Fichage : « On est dans une course folle, on ne reviendra pas sur tout » (Rue 89)

France : Des contrôles d’identité abusifs visent les jeunes issus des minorités (Human Rights Watch)

Générations et frustration : deux pistes d’interprétation du racisme policier (Contretemps)

Urgence pour une politique d’hospitalité (tribune dans Libération)

Illustration : delinquance.jpg


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page