Conférence de presse des élu-es, plus que jamais, pour une régie publique de l’eau !

Suite
à l’annonce de Moure et Pouget de la reconduction de la Délégation de Service
Public de l’eau pour 7 ans, de nombreux élu-es écologistes et de gauche ont
voulu réagir pour manifester leur désaccord et défendre la perspective du
respect du bien commun à travers une régie publique. En peu de temps, plus
d’une quarantaine d’élu-es de diverses communes de l’Agglo ont signé cet appel.

Suite à l’annonce de Moure et Pouget de la
reconduction de la Délégation de Service Public de l’eau pour 7 ans, de
nombreux élu-es écologistes et de gauche ont voulu réagir pour manifester leur
désaccord et défendre la perspective du respect du bien commun à travers une
régie publique. En peu de temps, plus d’une quarantaine d’élu-es de diverses
communes de l’Agglo ont signé cet appel. ( voir en fin de billet)

 

La conférence de presse a été introduite par
les différents courants politiques signataires de l’appel, soit J. Louis
Roumegas, René Revol et Francis Viguié. Voir vidéo http://www.dailymotion.com/GA34#video=x1241s4

 

Et reportage de France 3 : http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/07/20/montpellier-la-bataille-de-l-eau-aura-lieu-jeudi-en-conseil-d-agglo-290719.html

eau_conf-presse180713-3.jpg

Nous avons particulièrement souligné le déni
de démocratie. Au final, Moure et Pouget ont décidé sans l’avis des usagers de
l’eau, sans l’avis des conseils municipaux pourtant élus directement par les
habitant-es et sans même le conseil d’Agglo dont la réunion se tient le 25
Juillet !

 

La proposition parlant d’un retour en régie
dans 7 ans est aberrante. Passons sur l’aspect présomptueux, nul ne sait si
Moure sera élu lors de l’élection municipale et encore moins dans la suivante.
La vérité est bien plus simple, parler de 7 ans est garantir le marché à Veolia !

La proposition est totalement inacceptable !

Bon nombre de villes sont aujourd’hui passées
en régie et nous savons que le temps nécessaire pour assurer un bon passage est
de 15 à 18 mois. C’est à dire que nous avons absolument le temps pour assurer
un retour en régie de qualité avant la fin 2014.

Pour nous, la régie publique, c’est maintenant !

 eau_conf-de-presse_180713.JPG










Il est particulièrement étonnant de lire
Moure déclarer dans La Gazette  « Le
privé ce n’est pas le diable : le tram est ici géré en DSP, délégation de
service public, confiée à  TRANSDEV, une
société multinationale française ». Le lecteur de La Gazette ne le sait
peut être pas mais TRANSDEV c’est VEOLIA ! Comme quoi, c’est très bien
pour Moure que Veolia gère deux services essentiels à la vie quotidienne des
Montpelliérains. Si nous ajoutons que Dufour, Modem et 3éme adjoint dirige la
SNCM pour Veolia, nous pouvons considérer que Veolia est particulièrement bien
représenté à Montpellier.

 

L’enjeu est maintenant un vote majoritaire
contre la proposition de Moure lors du conseil d’Agglomération. Si jamais ce
n’était pas le cas, les élections municipales seront la consultation populaire
que Moure a refusé d’organiser.

 

Les militant-es de la Gauche Anticapitaliste
seront présents lors du rassemblement du 25 juillet devant le siège de la
réunion du Conseil d’Agglomération pour défendre encore et toujours un bien
commun à sortir d’urgence des mains d’une multinationale.

Vendredi 19 juillet 2013.

————————————————————————————————-

Article de Midi Libre : voir ici ou ci-dessous :

Montpellier : ils ne veulent
pas des services du privé pour l’eau

CHRISTOPHE
GAYRAUD

19/07/2013

conf_presse-midi-libre180713.jpg

« Chez les élus, il y a un front
du refus », déclarent les opposants. (Photo BRUNO CAMPELS)






« L’eau est un bien vital… Tout comme l’air, il ne
peut être considéré comme une marchandise. Nous refusons qu’il soit source de
profit entre les mains d’une multinationale, comme par exemple Veolia. »
L’appel est lancé
par les responsables politiques et élus Europe écologie – Les Verts, Front de
gauche et ses composantes, Gauche anticapitaliste de l’Agglomération de
Montpellier.

Pêle-mêle, ils parlent « d’annonce scandaleuse en
plein été », de « coup de force » ou encore de « manque de
transparence ». Les raisons de leur colère ? L’annonce faite par
Jean-Pierre Moure de confier la gestion de l’eau – ressource et assainissement
– pour sept ans au secteur privé, via une délégation de service public, et du
vote de principe, inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil d’agglomération
du 25 juillet.

« Nous appelons ceux qui siègent à l’Agglo à voter
contre »

« En une semaine, nous avons enregistré une
cinquantaine de signatures d’élus de sensibilités différentes dans une dizaine
de communes de l’Agglo, assure Jean-Louis Roumégas, député EELV et conseiller
municipal à Montpellier. Chez les élus, il y a un front du refus. Nous appelons
ceux qui siègent à l’Agglo à voter contre. Moure nous parle de solution
d’attente. Mais sept ans, c’est purement et simplement reconduire Veolia. La
solution d’attente est possible : c’est de prolonger le contrat existant d’un
an et de décider après les élections municipales. »

« Je demande au président de l’Agglo de retirer la
délibération, indique René Revol, maire Front de gauche de Grabels. La régie
publique avait mauvaise presse il y a dix ans. Aujourd’hui, nous avons le
sentiment qu’elle est majoritaire dans l’esprit public. Jean-Pierre Moure dit
qu’il est pour… mais dans deux élections municipales. Nous, c’est pour
maintenant. Il est indispensable d’organiser un référendum. Surtout lorsque
l’on se prévaut de mettre l’usager au cœur des décisions. »

René Revol espère fédérer une trentaine d’élus

L’élu revendique dix élus ayant annoncé qu’ils
voteraient contre. « J’en espère trente s’il n’y pas trop de suivisme au
Parti socialiste (la majorité au conseil d’agglomération est à 46 voix, NDLR).
De toute façon, le juge de paix, ce seront les élections municipales. »

Comme à Grabels, le conseil municipal de Jacou (PS)
a décidé de voter contre. « L’audit que l’on nous a transmis le confirme :
la régie publique présente plus d’avantages, précise Thierry Ruf, conseiller
d’agglo. Mais curieusement, par le biais de pondération, on aboutit à la
justification de la délégation au secteur privé. C’est comme si un élève au bac
avait changé les coefficients en sa faveur pour l’obtenir. »

——————————————-

Appel des Elus : PLUS
QUE JAMAIS POUR UNE REGIE PUBLIQUE

DE L’EAU ET DE
L’ASSAINISSEMENT

 

Pour nous l’eau est un
bien vital, un bien commun, un bien public. Tout comme l’air, il ne peut être
considéré comme une marchandise. Nous refusons qu’il soit source de profit
entre les mains d’une multinationale, comme par exemple Veolia.

Depuis plusieurs mois,
nous nous sommes mobilisés et avons agi pour qu’un véritable débat public
existe, pour que les conseils municipaux se prononcent, pour que les usagers
puissent décider du mode de gestion de l’eau.

Le choix  annoncé
en conférence de presse par M. Moure et M. Pouget d’un renouvellement de la DSP ( délégation de service
public au privé) est d’autant plus inacceptable que le Conseil de
l’Agglomération  est appelé
à en décider le 25 juillet.

Nous en appelons à tous les élus pour refuser
une nouvelle délégation au privé et faire le choix d’une  régie publique de l’eau et de
l’assainissement pour toute
l’agglomération. Cette gestion nous apparaît aujourd’hui possible et rendra un
meilleur service à la population.

 

Premiers signataires

 

Teddy ABBOULAFIA,  Maire-Adjoint de Prades le Lez

Nadine ALART, Conseillère municipale Jacou

Marie-Annick ALEXANDRE, adjointe au Maire Grabels

Thierry ANGLES, Conseiller municipal ST Georges d’Orques

William ARS, Conseiller municipal, Cournonterral

Thierry AUFRANC, Adjoint au maire et conseiller communautaire Grabels

Jean BARNOIN Conseiller municipal, Fabrègues

Marylise BLANC, Conseillère municipale  St Georges d’Orques

Denis BROUILLET, Conseiller municipal Clapiers

Isabelle CHABBERT, Conseillère municipale Prades le lez

Véronique DESPIOCH, conseillère municipale Clapiers

Serge DESSEIGNE Conseiller municipal Villeneuve les Maguelone

Sylvie DOUMENC, Conseillère municipale, Fabrègues

Christian DUPRAZ Conseiller général, canton des Matelles

Bruno FLACHER, Conseiller municipal, adjoint au maire Grabels

Catherine GARCIA Conseillère municipale, Cournonterral

Abdelhak HARRAGA Conseiller municipal  Villeneuve les Maguelone

Norbert ISERN, Conseiller municipal, Cournonterral

Claude JENNEPIN, Conseiller municipal  Jacou

Michel LENTHERIC,  Conseiller d’agglomération

Anne-Rose LE VAN,  Conseillère municipale Montpellier

Mustapha MAJDOUL, Conseiller municipal Montpellier

Hervé MARTIN, Vice-Président de l’Agglomération

Marie MASSART, Conseillère municipale Montpellier

Michèle MATEO, Conseillère municipale, Fabrègues

Jean-Pierre OLIVARES, adjoint au Maire Grabels

Jean-Louis PAGES, adjoint au Maire Grabels

Michel PASSET,  Adjoint au Maire Montpellier

Françoise PRUNIER, Adjointe au Maire Montpellier

Joëlle RAMBAUD, Conseillère municipale Prades le Lez

Stefan REICHERT, Conseiller municipal Clapiers

René  REVOL, Maire de Grabels

Serge RIPOCHE Conseiller municipal, Cournonterral

Jean Louis ROUMEGAS, Député, conseiller Municipal Montpellier

Anne ROUX, Conseillère municipale Saussan

Thierry RUF, Conseiller Municipal, délégué à l’eau de la ville de Jacou, membre de la commission eau et assainissement de l’agglo de Montpellier

Cédric SUDRES, Conseiller Municipal Montpellier

Thierry TEULADE, Conseiller municipal Clapiers.

Robert TRINQUIERMaire-Adjoint de Jacou

Claudine TROADEC-ROBERT, Vice-Présidente de l’Agglomération

Francis VIGUIE, Conseiller municipal Montpellier

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page