Gard: 260 hectares de terres agricoles menacées par un golf

La dernière zone agricole et naturelle de Saint Hilaire, dans le Gard, pourrait disparaître et laisser place à deux terrains de golfs et une zone résidentielle. Voici l’appel des habitants pour préserver leur lieu de vie. Le tract du Front de Gauche local qui les soutien ainsi qu’une lettre ouverte aux élus d’Alès, peuvent être téléchargés en annexe de ce billet.

Une gigantesque zone
résidentielle et touristique centrée autour de deux golfs pourrait bientôt voir
le jour
aux portes d’Alès dans le Gard,
à Saint Hilaire de Brethmas où nous vivons. La dernière zone agricole et
naturelle de la commune disparaîtrait alors sous le gazon et les
pavillons.

Golf_St_Hilaire.jpg

Élaboré en catimini par la communauté
d’agglomération d’Alès, sous l’influence d’un petit lobby golfique, ce projet de
360 hectares n’avait jusqu’ici donné lieu à aucune consultation de la
population. Des dizaines de petits propriétaires,
parmi lesquels des agriculteurs, sont aujourd’hui menacés d’expropriation
.
Nous avons donc créé une association pour obtenir des informations et être
consultés.
Une enquête publique a finalement été ouverte et
se termine le 30 avril prochain. Il nous reste donc quelques jours pour donner
notre avis sur ce projet délirant
.

 Nous avons lancé une pétition sur Change.org demandant aux
responsables politiques le retrait du projet et le lancement d’une concertation
pour un projet alternatif respectueux de l’environnement.

S’il se concrétise, ce projet entraînera la
disparition de 260 hectares de terres agricoles, l’urbanisation de 130 hectares,
la réalisation de 2 golfs de 145 hectares, mais aussi la création de deux
énormes bassins d’irrigation qui vont gaspiller la ressource en eau, dans une
région de plus en plus touchée par la sécheresse.
Nos élus font le choix de
favoriser des investisseurs privés au détriment de l’intérêt général. Ils
décident de sacrifier les ressources locales et les terres agricoles au profit
d’une minorité qui profitera de ces aménagements.
Avec les membres de notre association, nous avons
élaboré un projet d’aménagement alternatif qui permettrait de conserver à cette
zone son caractère rural, agricole et libre d’accès. Si à l’occasion de l’enquête publique, nous montrons que
des milliers de personnes demandent le retrait du projet et soutiennent le
nôtre, les élus devront revoir leur copie.
Nous vous remercions pour
votre soutien,
Les membres de l’association St Hilaire
Durable.
Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page