Gaz de schiste. Total continue, la lutte aussi !

Montpellier Gaz de schiste : Total souhaite poursuivre son exploration en France (Midi Libre)

14 septembre : Alès. Les pétroliers ne lâchent pas le gaz de schiste (Midi libre)

« Les explorations dans le bassin alésien pourraient commencer dès
l’automne. »

Après les gaz de schiste, Total expérimente l’enfouissement industriel de CO2… (Basta !)

De Montpellier jusqu’au nord de Montélimar, le long du Rhône, sur une 
zone de 4 327 km2. Le groupe pétrolier Total a indiqué lundi qu’il
souhaitait continuer à rechercher du gaz de schiste dans le sud-est de
la France, dans le cadre d’un permis exclusif obtenu en 2010, mais sans
avoir recours à la technique de la fracture hydraulique, désormais
interdite.

Suite de l’article

14 septembre : Alès. Les pétroliers ne lâchent pas le gaz de schiste (Midi Libre)

Extrait : Les explorations dans le bassin alésien pourraient commencer dès
l’automne. L’annonce de Total lundi a été suivie hier par celle des
autres détenteurs de permis d’exploration du gaz de schiste. Aucun ne
renonce à la prospection sur le sol français dont les Cévennes et
l’Ardèche. Même s’ils écartent l’utilisation de la fracturation
hydraulique, une technique d’extraction particulièrement polluante. Ce
que les opposants ne croient pas une seconde. « Il n’existe rien d’autre
comme technique. C’est du vent », affirme Raphaël Donteville, membre du
collectif Gardéchois qui se bat contre le gaz de schiste. « Le texte qui
interdit la fracturation hydraulique est tout à fait contournable. »

Après les gaz de schiste, Total expérimente l’enfouissement industriel de CO2… (Basta !)

A lire aussi

Lettre Info du Collectif Pic Saint Loup Gaz et huiles de Schiste

WikiLeaks éclate une bulle de schiste (Owni)

[Infographie] Des huiles de schiste à Washington (Owni)

Gaz de schiste : les nouveaux subprimes ? (Owni)

12_09_11_Gaz_de_schistes.png

Illustration : gaz_de_schistes_4.png

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page