Guéant, la droite qui vaut largement l’extrême droite

Claude Guéant ou l’arrogance du civilisé par Michèle Verdelhan, professeur émérite des
universités (Montpellier) (Le Monde)

Voilà Claude Guéant devenu  « droitdelhommiste », lui le chef d’un ministère qui a
envoyé les flics chercher les enfants à la
sortie de l’école pour les expulser, ou aux restaurants du
cœur pour arrêter de pauvres gens venus chercher
un plat chaud.

« Civilisations » ? Le terme a connu un grand succès au XVIIIe
puis au XIXe siècles, s’opposant notamment à « barbarie », et
servant à justifier des opérations comme
la traite des Noirs, les guerres expansionnistes ou coloniales, au nom de la
supériorité d’une civilisation sur une autre. Supériorité alléguée par les
Etats, mais démentie par les historiens et les ethnologues. Marcel Mauss écrira
: « Il n’existe pas de peuples non civilisés. Il n’existe que des peuples de
civilisations différentes. »
Démentie surtout par les faits : ces
civilisations vaincues furent parfois très brillantes, et les Espagnols se sont
montrés bien aussi barbares que les Aztèques ou les Mayas, les Américains que
les Indiens, les chrétiens que les musulmans.

La tribune 15_02_12_Gueant_et_civilisations.jpg

A lire aussi

Guéant et Sarkozy dans la peau du FN

Guéant, Gobineau et les « valeurs républicaines » (Gérard Noiriel)

Aucune excuse, aucune sanction, soutien total à M. Letchimy par Patrick Chamoiseau

Incident à l’Assemblée : le tabou levé par Serge Letchimy (Libération)

Françoise
Héritier : « M. Guéant est relativiste » (Le Monde)

«Civilisations» : où est la barbarie ? par Sylvie Brunel
(Libération)

Du différentialisme de Claude Guéant (tribune du Monde)

Civilisations, esclavage, nazisme : les réponses de
Roucaute, la plume de Guéant (Rue 89)

L’islamophobie, la solution unique à tous les problèmes de la France (Rue 89)

Illustration : gal‑1620465.jpg

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page