Homophobie : l’UMP drague l’électorat d’extrême droite

La députée UMP du
Tarn-et-Garonne, Brigitte Barèges a provoqué un tollé mercredi en lançant, à
propos d’un texte PS visant à autoriser le mariage homosexuel, « et
pourquoi pas des unions avec des animaux ? », avant de se rétracter selon
plusieurs de ses collègues. (Homophobie : Le Refuge réagit aux propos de Brigitte Barèges, Midi Libre)

27_05_11_Homophobie.jpg(1)

Montpellier. Homophobie : le Refuge réagit aux propos de Brigitte Barèges (Midi Libre)

A lire aussi

Sur Brigitte Barèges:

[Elle fait partie du club des] élus UMP qui dépassent les bornes: les Christian Vanneste qui qualifient l’homosexualité d’«inférieure», les Chantal Brunel qui veulent remettre les immigrés «dans les bateaux», les Eric Ciotti qui proposent de mettre en prison les parents de délinquants, les Claude Goasguen qui veulent «limiter» la binationalité en créant un «registre» spécifique, les Jacques Myard qui comparent homosexualité et zoophilie (voir la vidéo ci-contre) et assimilent l’homosexualité à une «perversion sexuelle», ou encore les Claude Guéant qui pensent que l’augmentation du nombre de musulmans en France «pos(e) problème». […]

Dans un communiqué publié le soir même, elle reconnaît des propos «maladroits» mais réfute leur «caractère homophobe». Elle se défend en invoquant un «raisonnement par l’absurde» etune phrase «prononcée dans un contexte de dérision».

Le 9 mai, elle avait fait l’apologie de la liberté d’expression en défendant Laurent Wauquiez, parti en croisade contre «l’assistanat» «cancer de la société»: «Le politiquement correct nous fait du tort», a-t-elle dit. […]

A l’Assemblée, Brigitte Barèges cosigne régulièrement des propositions de loi émanant de l’aile droite de l’UMP (voir sa fiche de députée): celle de Christian Vanneste réclamant la déchéance de la nationalité pour les criminels, celle de Chantal Brunel visant à réprimer les situations de polygamie, celle d’Yves Nicolin
souhaitant rendre obligatoire la castration chimique pour les coupables
d’agressions sexuelles sur mineur de 15 ans, celle de Thierry Mariani
visant à établir la reconnaissance par la France des souffrances subies
par les citoyens français d’Algérie, ou encore celle de Lionnel Luca
visant à la mise en place d’un service à la Nation pour les jeunes
Français. L’un de ses chevaux de bataille: la lutte contre les mariages
blancs. Une croisade qu’il l’a amenée à commettre la semaine dernière
une faute passible de poursuites judiciaires.

Soupçonnant un mariage blanc entre une Française et un Marocain, la
maire de Montauban a ainsi réalisé une audition du couple (ce que la loi
lui permet) et alerté le procureur en signalant des incohérences dans
les versions des conditions de leur rencontre et en invoquant le statut
irrégulier du futur époux. Le procureur ne constate aucune anormalité et
donne son feu vert au mariage le 19 mai. «Le compte-rendu de la mairie était mensonger. C’est une affaire hallucinante», rapporte à Mediapart une source du Syndicat de la magistrature. «Le futur marié était en situation régulière depuis mars, son arrêté de reconduite à la frontière ayant été annulé.»

Deux jours plus tard, Brigitte Barèges invoque «des éléments nouveaux» et
décide unilatéralement de ne pas célébrer le mariage. Une décision en
violation de l’avis du procureur qui constitue une «voie de fait» et qui
devrait la mener devant le tribunal administratif. Plus grave: les
futurs mariés, n’ayant pas été avertis, sont arrivés à la mairie le
samedi pour le mariage. L’épouse dit se sentir «humiliée». Réponse de l’officier d’état civil: «C’est comme ça quand on se met avec un Arabe.» Le soir, elle fera une tentative de suicide qui la conduira à l’hôpital. […]

«Localement, elle essaye de passer la main dans le dos du Front national»,
estime-t-il. C’est d’ailleurs en surfant sur l’insécurité et en
profitant de l’embrasement d’un quartier sensible de la ville, en 2001,
qu’elle a pris la ville aux socialistes, au pouvoir depuis 36 ans. […]

«On a une droite dure à Montauban qui gouverne à coups de pressions et d’intimidations, dénonce Claude Mouchard. Brigitte
Barèges est capable de tout, elle invective constamment l’opposition,
elle va chercher les gens sur leur vie privée. Son dérapage de mercredi
ne me surprend pas!»

La spécialité du maire? Le «fichage», selon ses détracteurs. «J’ai des fichiers sur tous les élus de l’opposition, alors tenez-vous à carreau!», aurait-elle lancé à l’élue de gauche Marie-Claude Bouyssi. Ce que confirme Pierre Poma: «Elle a un cabinet noir, un réseau de quelques amis peu crédibles qui lui apporte des renseignements sur des gens qu’elle n’aime pas.»

Dernière trouvaille en date, «ficher les familles bénéficiaires des aides sociales de la mairie et des associations», selon Claude Mouchard. Le but? «Les montrer du doigt et alimenter ses discours.»

Tiré de Brigitte Barèges, l’UMPqui dépasse les bornes (Mediapart)

Une élue UMP dérape sur le mariage gay (Le Monde)

Homophobie à l’UMP : « Et avec des animaux ? » (Rue 89)

Avez-vous lu le rapport sur l’homophobie 2011 ? (Le Monde)

Montpellier Contre l’homophobie…

(1) Illustration : homophobie europe.gif

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page