Homophobie : propos scandaleux du maire de Sète

Après l’UMP Raymond Couderc (voir ici), c’est le maire de Sète, F Commeinhes, qui s’illustre par une provocation homophobe : « Même si j’ai beaucoup d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place« . 



Après l’UMP Raymond Couderc (voir ici), c’est le maire de Sète, F Commeinhes, qui s’illustre par une provocation homophobe : « Même si j’ai beaucoup d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place« . 

Le collectif contre l’homophobie dénonce des
propos « abjects » du maire de Sète
(AFP)

Le collectif contre
l’homophobie (CCH), une association basée à Montpellier, a dénoncé mercredi
soir dans un communiqué des propos « abjects » tenus par le maire (UMP)
de Sète (Hérault), qui a évoqué, lors d’une conférence de presse, des
« gays femelles ».

« Même si j’ai beaucoup
d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça
apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place »,
avait dit mardi à propos du mariage homosexuel François
Commeinhes, maire (UMP) de Sète, des propos dont le quotidien régional
Midi-Libre s’est fait l’écho mercredi.

Des Sétois, « particulièrement choqués par le propos
animalier de leur maire », gynécologue de profession, ont alerté le CCH,
lit-on dans le communiqué.

Que M. Commeinhes soit opposé au mariage homosexuel,
l’association lui en reconnaît le droit mais « qu’il utilise le mot « femelles » pour parler des femmes
homosexuelles, cela témoigne du mépris qu’ils portent aux homosexuels qu’il
semble considérer comme des animaux
« , affirme le CCH.

« Nous lui demandons
de retirer ces propos abjects et de présenter des excuses à toutes et tous ceux
qu’il a offensés », affirme l’association, qui s’inquiète par ailleurs

« depuis quelques semaines de la multiplication des propos infâmants
proférés par des élus de droite pour justifier leur opposition » au mariage
homosexuel.

C’est pourquoi le CCH demande « solennellement » à
Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, de « condamner ces
propos et de rappeler ses troupes à l’ordre ».

Contacté par l’AFP, M. Commeinhes a affirmé qu’en tant que
gynécologue, il connaissait « la question » et que ce n’était pas des
journalistes qui allaient « (lui)
apprendre à différencier des gamètes mâles des femelles
« .

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page