La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°13)

SOMMAIRE

CANTONALES : L’ ELECTION D’ UN CANDIDAT FN EVITEE DE PEU SUR BEZIERS 4

ANTICAPITALISME : JUSTICE, DES PERSONNELS DU TGI DE BEZIERS ONT PARTICIPE A LA MANIFESTATION PARISIENNE DU 29 MARS

CANTONALES : LA DROITE POPULAIRE DE COPE ET ABOUD EST-ELLE MAJORITAIRE DANS L UMP A BEZIERS ?

ANTICAPITALISME : EDUCATION NATIONALE, LES MOBILISATIONS SE POURSUIVENT A CAPESTANG ET A BEDARIEUX

CONSEIL
MUNICIPAL : COUDERC JOUE LA MONTRE POUR L’ AIRE DE GRAND PASSAGE ET
REFUSE  DE BAISSER LES TAUX D’ IMPOSITION LE MOIS PROCHAIN

CANTONALES : L’ ELECTION D’ UN CANDIDAT FN EVITEE DE PEU SUR BEZIERS 4

C’est
donc 170 voix qui, au final, ont séparé le candidat FN Vouzellaud du
candidat PS Du Plaa. C’est peu, très peu ! La honte de l’élection d’un
candidat FN évitée, il reste à se demander comment on peut en arriver
là. Il y a des raisons nationales tout d’abord : les électeurs
ne voient plus la différence entre une gestion de droite libérale et une
gestion de gauche social-libérale.

Ensuite les exclus du RSA, du RMI,
de Pôle Emploi, les abonnés aux boulots saisonniers, aux temps partiels subis, aux
minimas sociaux et légaux ( SMIG ), les licenciés et les privatisés . .
. ont subi les mêmes attaques, les mêmes abandons, des gouvernements de
gauche plurielle ( PS, PCF, Verts . . . ) et de droite chiraquienne ou
sarkozyste.

Il y a des raisons locales aussi : la majorité
départementale n’a jamais choisi de rompre, même partiellement, avec le
capitalisme. Elle accompagne celui-ci et ses effets ravageurs avec des
budgets certes conséquents sur la solidarité mais aussi avec des aides
aux multinationales comme Ryanair pour l’aéroport Béziers-Agde.

Pour
le NPA le FN se nourrit de ces abandons. Le vote FN c’est un vote
poujadiste, populiste, de fausse rupture avec le système capitaliste. Le
meilleur moyen de reconquérir une partie de cet électorat c’est qu’une
gauche de combat gagne dans les luttes et dans les urnes. Gagner dans
les luttes c’est primordial, gagner dans les urnes ( pour qu’enfin une
gauche radicale fasse une fois élue ce qu’elle disait dans la rue
), c’est tout aussi important. L’enjeu maintenant ce n’est pas que le PS
laisse : << des places importantes à ses partenaires pour l’aprés
2012 . . . >>. comme le dit Du Plaa. c’est que la gauche
antilibérale et anticapitaliste puisse présenter une vrai alternative
sans le patron du FMI et sans un nouveau gouvernement de gauche
plurielle comme seul horizon. Le NPA fait partie de ce combat là.

ANTICAPITALISME : JUSTICE, DES PERSONNELS DU TGI DE BEZIERS ONT PARTICIPE A LA MANIFESTATION PARISIENNE DU 29 MARS


A
l’appel de 26 organisations syndicales, magistrats et fonctionnaires du
Ministère de la Justice ont participé à la manifestation parisienne du
29 mars entre Saint-Michel et les Invalides. Tous les syndicats
demandent
un plan d’urgence pour la Justice. L’urgence c’est tout de suite ( ils
exigent une réponse avant le 8 avril ) et pas en 2012 ou 2013 comme le
propose le ministre Mercier. Dans certaines juridictions des appels à la
grève sont lancés et certaines AG ont voté le renvoi des audiences non
urgentes.

Quasiment partout les personnels font preuve d’inventivité
avec un quasi boycott de la machine judiciaire. C’est donc une véritable
mutinerie qui menace ministre et gouvernement. Mercier le sait
puisqu’il tente de désamorcer cette bombe à retardement. Aprés avoir
proposé 400 vacataires à la mi-février, il promet aujourd’hui 485 emplois
nouveaux en 2012 /2013, le triplement de certains budgets, le
recrutement de 399 greffiers et 204 conseillers d’insertion et de
probation. Pour le NPA ces premières annonces sont le résultat de la
mobilisation de la profession. Il reste maintenant à obtenir la réalisation de ces
promesses immédiatement et pas à la Saint Glinglin.


CANTONALES : LA DROITE POPULAIRE DE COPE ET ABOUD EST-ELLE MAJORITAIRE DANS L UMP A BEZIERS ?

Première
leçon des cantonales à droite, l’ UMP est à moins de 20 %, totalement
éliminée dans tous les cantons du Biterrois. Ce premier bilan,
totalement accablant pour le parti présidentiel, peut entraîner une
scission entre centristes et sarkozystes. Dans ce contexte de crise
majeure où va partir l’UMP à Béziers ? Pas chez les centristes, c’est
sûr ! A ce jour seul le conseiller municipal Dimur s’est publiquement
interrogé sur la droitisation de l’UMP. A côté de cette seule et
unique prise de position, les deux chefs de la droite biterroise, Couderc
et Aboud roulent pour Copé :
Couderc est d’accord avec celui-ci quand il
dit : << la loi sur la laîcité de 1905 visait à séparer à tout
prix les Eglises et l’Etat, moi je vise à les rassembler . . .
>>.

Aboud
est membre de la Droite Populaire, un collectif de 44 députés qui vise à
droitiser l’UMP pour faire face à la montée du FN. Réunis sous la
bannière tricolore ( comme le FN ) ce collectif lancé le 14 juiller
2010 ( le jour de la fête nationale ) a un ministre dans ses rangs (
Mariani ) et a le soutien explicite de Copé. D’ou le ni / ni des
cantonales et la crise qui a suivi.

Pour le NPA Aboud et Couderc ont
largement prouvé avec la campagne antiRoms, leur rapport au FN local, à l’OAS au Cimetière
vieux, avec les arrétés anti-mendicité et la menace de suppression des
allocations familiales . . . que le flirt avec les thèses fascistes
virait au concubinage. Pour nous la Droite Populaire est majoritaire
depuis longtemps à Béziers, ce n’est pas le suivisme des élus UMP au
conseil municipal qui nous contredira. Cette droite-là est à démasquer
et à combattre : unitairement.


ANTICAPITALISME : EDUCATION NATIONALE, LES MOBILISATIONS SE POURSUIVENT A CAPESTANG ET A BEDARIEUX

Au
collège Paul Bert de Capestang les enseignants n’en démordent pas, leurs
chiffres ne sont pas ceux de l’Inspection Académique. Face à cette
mobilisation qui dure l’Inspection propose de régulariser a postériori,
après la rentrée scolaire de septembre. Pour les personnels du collège
on ne peut pas attendre la rentrée et réajuster, après,
une fois les pénuries d’enseignants constatées, les horaires et
les plannings réalisés. Pour
maintenir la pression, les personnels alternent entre AG, courriers et
boycott ( pas d’appréciations générales écrites sur le bulletin trimestriel
).


Sur Bédarieux une réunion regroupant parents d’élèves, personnels,
enseignants de maternelle, de primaire, du secondaire et des lycées, vient de
constituer un collectif qui fait le point sur les suppressions de postes
et de classes et organise la riposte unitaire locale.

Pour
le NPA
les mouvements en cours au Poujol-sur-Orb, à Capestang, à Bédarieux
sont des exemples du travail qui doit être réalisé dans l’Education
Nationale pour arrêter le rouleau compresseur du Ministère. On
rappelle, une nouvelle fois, les chiffres au niveau du département :
premier degré : 709 élèves en plus pour 28 postes supprimés; second
degré : 625
élèves en plus pour 23 postes supprimés; lycées : 479 lycéens en plus
pour 43 postes
supprimés. De quoi largement se mobiliser !

CONSEIL
MUNICIPAL : COUDERC JOUE LA MONTRE POUR L’ AIRE DE GRAND PASSAGE ET
REFUSE  DE BAISSER LES TAUX D’ IMPOSITION LE MOIS PROCHAIN

Lundi
dernier au Conseil Municipal, la majorité UMP a joué la montre sur
deux des dossiers majeurs de cette séance : l’emplacement de l’aire de Grand Passage et l’aire d’accueil des gens du voyage.

Pour
le premier l’UMP tape en touche, c’est-à-dire
dans le camp du préfet, et retire sa proposition de localisation à
Cantagal. Pour ce qui concerne l’aire d’accueil des gens du voyage, nous
venons de dépasser les 10 ans de procédure et d’expropriation. A
Béziers la droite est devenue experte du non-traitement
pseudo-républicain des dossiers qu’elle ne souhaite pas voir aboutir.
Les
camarades de l’ABCR en savent quelque chose avec la scolarisation des
enfants roms. Dans un élan de franchise qui contraste avec les écrans
de fumée bâtis sur ces questions, Couderc indique : << nous n’avons
pas vocation à accueillir toutes les aires d’acceuil du monde . . .

>>.

Pour le NPA à Béziers Couderc fait du racisme
institutionnel
en utilisant toutes les ficelles politiciennes et administratives.
Autre dossier important : le compte administratif 2010 de la ville a
fait
l’objet d’une intervention en séance du conseiller municipal de la liste
PCF-NPA-Citoyens, Aimé Couquet, sur l’encours de la dette,119,54
millions d’euros, sur le ratio de solvabilité ( il faut 9 ans pour
rembourser), sur l’austérité qui suivrait en cas de remboursement. L’élu
anticapitaliste a demandé que les taux d’imposition soient baissés,
seul moyen de baisser la pression fiscale sur la ville. Le
maire a refusé. Le NPA rappelle que cette gestion de la ville, à partir d’une pression fiscale très élevée, est
supportée par toutes les couches sociales. Economiquement ça porte un
nom, c’est le libéralisme !

…………………………………

Pour contacter le NPA biterrois: nathalie.vial@neuf.fr

Pour notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze, derrière la Poste et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, a reçu ses premiers numéros (7 exemplaires)

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants à se fournir sur ces lieux.

L’hebdo national du NPA

Le mensuel national du NPA


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page