La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°3)

 ANTICAPITALISTE : La Poste , succès de la conférence de presse  en soutien à Christelle Gorgoni, factrice à Cruzy

ÉCOLOGIE : Montblanc, copain comme cochon ou les liaisons douteuses entre un sous-préfet radié et la société Villers services

FÉMINISME : Ump , parité qu’est ce que c’est?

RACISME, OAS. Beziers : après la stèle du Cimetiere neuf, la
projection du film  » La valise et le cercueil  » est parrainée par la Droite Populaire d’E.Aboud 

ANTIRACISME : « Ni valise ni cercueil », le nouveau livre de notre camarade Pierre Daum chez Actes Sud


VIE MILITANTE LOCALE 

ANTICAPITALISTE : La Poste , succès de la conférence de presse  en soutien à Christelle Gorgoni, factrice à Cruzy

 
Une cinquantaine de personnes étaient présentes à la conférence de
presse, convoquée par le syndicat SUD, à la Bourse du travail de
Béziers. La moitié des présents étaient des postiers ; collègues de travail de
Christelle venus du centre de distribution de Capestang mais aussi de
Servian, Vendres, Clermont-l’Hérault, Montpellier, Coursan. Étaient
présents également le maire de Capestang, des soutiens d’élus de
conseils municipaux, les syndicats SUD, CGT et FO, des usagers et le
collectif de soutien. Très vite c’est le procès du management de la
Poste qui est pointé par tous les présents. Celui-ci fait la chasse aux
syndicalistes…il tue…à  Montpellier, un salarié de 53 ans, père de
famille, conseiller commercial, s’est pendu au domicile et a dénoncé
l’encadrement mis en place aux Pages jaunes. Il a adressé un mail à sa
direction et aux organisations syndicales où il met en cause les
conditions de travail et son impossibilité d’y faire face. Il était
accablé par une surcharge de travail et une perte de salaire. Ailleurs à
Servian, Pézenas et Florensac, les postiers en sont à leur dixième jour
de grève depuis le mois d’octobre. Face à une direction qui veut casser
les salariés et leurs organisations syndicales, c’est un véritable
« bras de fer » qui est enclenché !! Ce « bras de fer » avec les tenants
d’une
privatisation ultra-libérale, il faut le gagner!!  Il faut le gagner
dans et hors de la Poste en associant salariés, élus, syndicats et
usagers.

C’est le sens du combat du NPA et de notre participation  au
collectif de soutien à Christelle.

Ce qui est possible pour Christelle, rassembler ces 50 personnes dans le cadre de la
conférence de presse, est possible ailleurs… NPA Béziers
 
ÉCOLOGIE : Montblanc, copain comme cochon ou les liaisons douteuses entre un sous-préfet radié et la société Villers services
 
Le mal nommé Ecopole de la Valasse sur la commune de Montblanc
projette de stocker et de traiter près de 200 tonnes de déchets dits
ménagers et non dangereux par un procédé dit écologique ….la
méthanisation, pour du tri, du compostage et une mise en dalles des
déchets qu’il faudra stocker….ailleurs. Dans cette usine du capitalisme
vert tout est opaque : les procédés, la classification, le
stockage…Dans le groupe Villers services, gérant de l’Ecopole, tout
est aussi opaque!
Une plainte a ainsi
été déposée en juin 2011 par l’association
bourguignone ASPA pour recel de prise illégale d’intérêt auprès du
tribunal de Dijon contre S Sourd. Celui-ci était sous-préfet à
Montbard. Il a été radié et mis hors cadre du corps préfectoral en 2006
suite à une affaire de moeurs. Radié en avril, il  est embauché en
septembre de la même année, alors qu’il avait participé en tant que
sous-préfet à l’instruction de dossier de demande d’autorisation
d’exploiter
un centre de stockage des déchets ultimes ( CSDU). Le code pénal
indique pourtant que le délai entre fonctionnaire instructeur et nouveau
patron doit être de 3 ans !! Nouveau patron de Villers services à
Montblanc, B.Sourd voudrait nous faire croire qu’il a toute la probité
pour gérer ce genre de structures.

Pour le NPA, il est donc avéré que l’ex-sous préfet-nouveau patron de Villers services s’est reconverti bien
avant le délai imposé par la loi. Entre sa fonction initiale et
sa fonction actuelle, il y a l’instruction du marché et la gestion de
celui-ci. C’est le genre de raccourci dont sont friands les capitalistes
…même verts!! Là aussi, comme dans les banques, instructeurs et
gestionnaires sont copains comme cochons.

 
FÉMINISME : Ump , parité qu’est ce que c’est?
 
Après les législatives de 2007, l’UMP avait payé 4 millions
d’euros d’amende pour ne pas avoir respecté les règles de parité
hommes/femmes pour les élections inscrites dans la loi de 2000. Du coup le parti présidentiel n’avait
obtenu que 13 millions d’euros des 17 millions escomptés au titre de
financement des partis et du remboursement des frais de campagne.

Cinq ans
plus tard, à l’UMP, on prend les mêmes et on recommence. Dans le culte du
chef, la femme est réduite à la portion congrue. Dansd l’Hérault, 7
circonscriptions sur 9 sont préattribuées à des hommes. La Biterroise
M.Valaize pourrait meme s’effacer pour laisser la place au challenger
historique, le maire de Lamalou-les-Bains, M Roques sur la 5eme
circonscription. Alors ? Pas assez balèze M.Valaize et toutes les femmes
de l’UMP. Il suffit d’écouter un cadre du parti,  » on vient d’en rentrer
deux ou trois au conseil général » et  » il n’y a pas assez de femmes en
magasin « , pour s’en convaincre.

De la même manière, ladite M.Valaize se pose la question d’être
une potiche sur une estrade dans le parti présidentiel. Elle a raison, à
l’UMP on aime bien les femmes…à la cuisine …..mais pas électorale.
Pour le NPA, l’UMP est un parti non seulement de droite mais aussi machiste. A l’instar
des rodomontades du président de la républque avec la chancelière allemande, l’UMP traite
ses femmes comme elle traite dans le meilleur des cas les salariés : avec mépris et condescendance.
 
RACISME, OAS. Beziers : après la stèle du Cimetiere neuf, la
projection du film  » La valise et le cercueil  » est parrainée par la Droite Populaire d’E.Aboud
 
En décidant de parrainer la sortie publique et gratuite de ce film à
la salle municipale Zinga zanga le 22 janvier prochain, le député UMP
de la Droite Populaire E.Aboud parraine, au sens littéral du terme, les
activités de l’OAS sur la ville dont il est le Maire adjoint.
Ce n’est plus à un pas de deux auquel se livre le député, mais à une
véritable campagne de promotion nationale, régionale, et locale:
  • nationale, car en tant que président au sein de l’Assemblée Nationale du groupe d’études sur les rapatriés, il organise une une
    projection au Palais Bourbon le 8 février. 
  • régionale, car avec le soutien de la présidente de la commission
    des affaires culturelles, M.Tabarot, UMP des Alpes Maritimes, il obtient
    la caution culturelle de son gouvernement.
  • locale, car il utilise des salles municipales qu’il met à
    disposition ( gratuitement!) des OAS locaux. Ils font ainsi de la pub
    pour le film en distribuant des tracts qui dénoncent  » l’ignoble terreur
    meurtrière arabo-islamique » et les « ennemis de la France, de l’Occident et de la
    chrétienté ».
Pour le NPA, le rôle du « parrain » joué par E.Aboud ressemble à
celui de Coppola, à ceux qui dans l’ombre organisent des réseaux mafieux.

Cette propension de la Droite Populaire à flirter avec le « crime
organisé » nous renforce dans notre volonté de susciter une candidature
unitaire : pour opposer à l’obscurantisme politico-religieux le necessaire rejet de cette greffe fascisante.
 
ANTIRACISME : « Ni valise ni cercueil », le nouveau livre de notre camarade Pierre Daum chez Actes Sud
En cette année du cinquantenaire de la fin de la guerre d’Algérie
et de l’indépendance, il est essentiel d’avoir un autre éclairage que
les thèses fachoides précitées.
Sur cette période Pierre Daum, dans son livre à paraître le 18 janvier, « Ni valise ni cercueil » nous l’indique :  » il est faux de dire que tous les pieds-noirs sont partis en 1962
et qu’ils n’ont eu d’autre choix que la valise ou le cercueil. Il
démontre que le 1er janvier 1963 il y avait 200 000 pieds-noirs en
Algérie, qu’ils ne risquaient rien pour leur vie.
Certains
internationalistes convaincus avaient même fait le choix
d’aider la jeune révolution algérienne naissante et balbutiante. L’échec
de ce processus révolutionnaire, l’échec dans la construction d’une
Algérie socialiste a bien sûr fragilisé l’avenir de tous ces ouvriers,
commerçants, artisans, de ces agriculteurs qui acceptaient malgré tout
un pays partagé avec tous et pas exclusivement réservé à une élite
européenne.
Pierre indique qu’au pire de la folle activité du FIS, si quelques
européens trouvèrent la mort, ce sont en fait 150 000 algériens qui disparurent.
Pour le NPA, dans le débat à rouvrir sur la lutte pour
l’indépendance algérienne, c’est le débat de la société à construire
qu’il faut aborder. Ce débat c’est celui de l’accession au socialisme par opposition aux logiques coloniales et au nationalisme.

Dès que nous le pourrons nous inscrirons un rendez vous bitterois, sur cette question, dans le cadre d’un  » CAFE MOTIVE-E-S ». Nous évoquerons avec Pierre ( nous l’espérons) la question de
l’indépendance et de ces pieds-rouges qui ont choisi une autre voie que
celle du dénigrement, du racisme et de la haine. Cet antiracisme-là,
c’est le nôtre, aux vertus internationalistes.

VIE MILITANTE LOCALE

  • Mardi 17 janvier,18h30 au local du NPA : réunion du comité biterrois du NPA
  • mercredi 18 janvier, 14h00 devant la poste de Capestang : sitting pour soutenir Christèle
  • mercredi 18 janvier, 20h30 à la Maison de la vie associative : assemblée génèrale de l’ABCR
  • jeudi 19 janvier, 18h30 au local du NPA : le 1er Mets unitaire. Un repas militant/sympathisant proposé pour débattre local, penser global.
La participation de 10 euros à ce repas permettra aussi de financer
la maintenance et le fonctionnement de ce local devenu incontournable
et appréciable pour nos projets antilibéraux et anticapitalistes
futurs.
  • prochain « Café MotivéEs » le 26 janvier à 19h30 sur la dette. Précisions à suivre

Dernière minute

Béziers. La démocratie municipale revue et corrigée par une UMP lorgnant sur sa droite !

 ………………………………

La précédente Lettre Electronique du NPA Béziers

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page