La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°4)

ANTICAPITALISTE: Capestang, la solidarité continue de s’organiser autour de la postière de Cruzy, menacée de licenciement

CAPITALISME: Béziers, des ventes au Polygone mais celles du centre ville s’effondrent !
CONSEIL MUNICIPAL: Béziers, L’UMP siège à huit-clos pour pouvoir détruire la vielle Poste
ANTICAPITALISME : Béziers, la résistance contre la dictature des marchés s’organise
Anticaptalisme: sans social, pas de sommet social !
Vie militante locale /sympathisante

ANTICAPITALISTE: Capestang, la solidarité continue de s’organiser autour de la postière de Cruzy, menacée de licenciement

 
Christelle Sorgoni, factrice à Cruzy , attend toujours la lettre
recommandée qui donnera la sentence des « managers » de la Poste qui
veulent se débarrasser d’une militante syndicale engagée au syndicat
SUD. Vendredi 2 janvier au matin, Christelle n’avait toujours rien
reçu. Comme elle le dit avec humour  » c’est le comble pour une factrice
d’attendre un recommandé qui peut signifier un licenciement
. » Dans
cet
entre-deux où tout peut arriver, la solidarité s’organise dans et hors
la Poste. A la Poste, les camarades de Christelle, l’intersyndicale (
Sud, CGT, FO) parcourent tous les centres de distribution du courrier,
joignent tous les bureaux de postes. Partout l’accueil est le
même…solidaires. 
En dehors de la Poste les camarades de Christelle et le collectif
de soutien ont profité des voeux dispensés par Bourquin à la région pour
interpeller les élus et faire signer une pétition …à ce jour 400
signatures ont été collectées!! NPA Béziers

Pour le NPA, le principal mérite de cette manifestation naissante
est d’avoir su lier unité syndicale, lutte dans la Poste et hors de
celle ci. Si le licenciement devrait être prononcé, les managers de la Poste
s’exposent à une grogne généralisée dont ils n’auront pas fini de mesurer les
effets.
 
CAPITALISME: Béziers, des ventes au Polygone mais celles du centre ville s’effondrent !
 
Le cocorico lancé par N.Chambon, le président de Socri-gestion, la
société gestionnaire du centre commercial Polygone, est limité aux murs du
vaisseau amiral du capitalisme à Beziers. A quelques centaines de
mètres de là, le centre est déserté, ruiné. Il voit ses commerces fermer
les uns après les autres. Il s’enfonce petit à petit dans une sorte de
coma artificiel. La lutte pour la survie et pour la mort n’est qu’une
lutte interne au système capitalisme. C’est aussi une bataille pour la
société et le monde que nous voulons. Le rêve affiché de N.Chambon
(drainer tous les clients des alentours de Béziers) va de pair avec une
concentration, le gigantisme, les parkings souterrains et
payants. C’est un monde où le citoyen doit consommer. C’est un monde où
la cité où l’on dort n’est pas celle où l’on vit, où l’on travaille. Ce rêve-là, nous le leur laissons.
Au NPA, ce modèle de société, nous n’en voulons pas.
 
CONSEIL MUNICIPAL: Béziers, L’UMP siège à huit-clos pour pouvoir détruire la vielle Poste
 
C’est un pas de plus vers l’autocratie et l’autoritarisme que
viennent de franchir l’UMP et son caudillo sur Béziers. Comme il
l’avait fait après une manifestation lors d’un conseil municipal pendant
le mouvement des retraites, Couderc et l’UMP ont siégé à huis-clos en
remplissant, avant l’ouverture au public, les bancs réservés au non
élus. Tout un scénario qui fait  » honneur à la démocratie » ! Incapable de se
procurer un vrai fan club, Couderc a fait entrer ses groupies à l’avance par une porte
dérobée.
Pendant ce temps le vrai public était, lui, refoulé par la police
municipale qui bloquait l’accès à la salle. Fort de sa majorité, de son
public, le sénateur-maire-président de l’agglo a pu faire adopter le
permis de démolition de la vielle Poste.

Pour le NPA,
au moment où le maire adjoint donne gratuitement la salle Zinga Zanga
aux nostalgiques de l’OAS, le maire, lui, expurge toute contestation
potentielle du conseil municipal. A ceux qui pensent que les dérives de
la Droite Populaire à Béziers ne sont que du calcul électoral, le NPA
pose une seule question : jusqu’où iront-ils? Jusqu’ où iront-ils dans
la haine et le déni de démocratie?

 
 
ANTICAPITALISME : Béziers, la résistance contre la dictature des marchés s’organise
Pas besoin d’élections pour diriger ce système en temps de crise,
dixit l’Italie ou la Grèce; illeurs aussi l’endettement public est
devenu une arme aux mains des marchés financiers, banques et autres
agences de notation.
Ces dernières, en baissant la note des Etats, augmentent les taux d’interêts pour les emprunts.
Elles nourrissent le business des banques et des marchés. Elles
imposent aux Etats la réduction drastique des dépenses en cassant les
droits sociaux, l’éducation, la santé, la protection sociale, la
retraite, le code du travail…
Face à cette arme de destruction massive, partout la résistance à la dictature des marchés s’organise.
Partout Attac est à l’initiative de « collectifs dette » ( Montpellier, Sète,  Bédarieux et maintenant Béziers).
Pour ce qui concerne Béziers, une première réunion s’est tenue ce
vendredi. Elle fera l’objet d’un communiqué de presse qui sera rédigé
par Attac en début de semaine prochaine.
Pour le NPA, contre l’austérité de droite comme de gauche, il faut
commencer, même en pleine campagne électorale, à poser les jalons de la
résistance qu’il faudra opposer au nouveau président et au nouveau
gouvernement qui sortiront des urnes cette année.
Cette résistance, nous poursuivons, d’ores et dèjà, sa construction
lors du « 3ème café MotivéEs » ce jeudi 26 janvier à 18h30 au local du
NPA, 6, rampe du 96eme à Béziers (quartier Garibaldi)
 
Anticaptalisme: sans social, pas de sommet social

Au moment où le président faisait croire qu’il était possible de
parler de social dans un show médiatique auquel se sont prêté les
dirigeants fédéraux et confédéraux…

Au moment où la CGT réussissait à réunir une manifestation devant la sous préfecture de Béziers…

Dans le secteur de l’Education, les élus syndicaux FSU, UNSA, SUD,
et FO ont refusé de sièger au Rectorat lors du Comité Technique
Paritaire en expliquant :  » il n’y a plus de dialogue social, ce comité
est devenu une chambre d’enregistrement sans tenir compte de la réalité
sur le terrain. Le rectorat se contente d’appliquer des directives de la
politique voulue par le ministère de l’Education.

Pour l’Hérault, cela se traduit par, la suppression d’un collège de
500 heures/professeur, alors que la population scolaire augmente d’un
collège de 577 heures/élèves ».

Ce qu’ont pu faire dans l’unité les syndicats héraultais de l’enseignement aurait pu se faire à Paris, plus largement donc.
Au lieu de cela il à été tenté, dans la division,  de manifester pendant le pseudo-sommet social.
Pour le NPA, la question qui est posée aux dirigeants syndicaux
nationaux, c’est de susciter la révolte, pas de la retarder ou de la
suppléer.
Il n’y a rien à attendre d’un sommet social sans social…facteur de « paix » sociale, de démantèlement social.
Ce que les dirigeants syndicaux ont fait localement il faut le réclamer nationalement ! Déplacer le débat…
Pour le NPA, le seul sommet social que nous devons tenir c’est celui que la base convoquera dans la rue !
Et là nos dirigeants syndicaux ne seront pas assis à coté
du Medef ou de l’UMP, ils seront debout face à eux, aux cotés des
travailleurs.
Attendez, pour voir… ça aura une autre gueule, non? !
 
Vie militante locale /sympathisante
 
Mardi 24 janvier à 18h30 au local du NPA Béziers: réunion
unitaire pour une candidature aux prochaines législatives, ouverte à
tous les citoyens
 
Jeudi 26 janvier à 18h30 au local du NPA Béziers : Café Motivées avec G.Marquet sur l’aspect illégitime et les dessous de la dette.
Après l’intervention de Gilles et le débat, un apéro/tapas sera proposé aux participant(e)s,
Ensuite nous rejoindrons nos camarades de la Cimade qui organisent un ciné-soupe « remue-méninge dans la sous-traitance ».
  
Mardi 7 février : meeting Poutou à Montpellier. covoiturage depuis Béziers (contacter le 06/74/87/35/01)
 
Mercredi 8 février : meeting Mélenchon à Montpellier. bus depuis Béziers
 
Mardi 14 février : réunion du comité NPA Béziers à 18h30 au local

 ………………………………

La précédente Lettre Electronique du NPA Béziers

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page