La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°41)

Anticapitalisme
: Midi Libre, le non des salariés au plan d’austérité de la direction
!

UMP : Béziers. Elie
Aboud est contre la scission de la Droite Populaire dans l’ UMP

Capitalisme :
Bédarieux. Ligne SNCF  » Béziers-Neussargues « , quand on veut tuer son
chien . . .

Anticapitalisme :
Béziers. PCF : seuls dans les luttes et dans les élections
?

Racisme : Nissan. La Ligue du Midi attaque en
justice ceux qu’elle pensait noyauter !

La vie du NPA Béziers

Anticapitalisme
: Midi Libre, le non des salariés au plan d’austérité de la direction
!

Une assemblée générale des salariés convoquée vendredi 7 octobre à l’issue d’un
comité d’entreprise extraordinaire a voté le principe d’une grève reconductible
: ce qui a entraîné la non parution des journaux du groupe ce samedi 8
octobre. L’annonce de la suppression de 158 postes sur les 452 salariés qui
travaillent dans les 3 quotidiens du groupe Les Journaux du Midi (
Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse ) a justement mis le feu aux
poudres.

Les objectifs fixés par la direction du groupe ne font aucun cadeau :

  • 51,5 postes
    équivalents temps plein supprimés à Midi Libre dont 30 CDI;
  • 27 photographes
    aujourd’hui, 9 demain ( 6 dans l’Hérault );
  • 31 secrétaires
    d’agences aujourd’hui, 16 demain;
  • 13,7 postes supprimés
    dans les services supports informatiques . . .

Comme partout c’est dans la
masse salariale que compte taper la direction générale du groupe.

Comme partout ceux qui commentent l’actualité et qui aident à la commenter sont
attaqués de plein fouet par les tenants du libéralisme pur et dur. Face à
cela le comité biterrois du NPA affirme toute sa solidarité avec les salariés
que nous croisons au gré des mobilisations et avec les salariés invisibles mais
indispensables. A l’aube d’un conflit qui
s’annonce primordial meilleurs voeux de lutte de résistance et de
victoire.

UMP : Béziers. Elie
Aboud est contre la scission de la Droite Populaire dans l’ UMP

Un débat d’orientation politique anime les fondateurs de la Droite Populaire,
ce courant d’élus de l’UMP ( une quarantaine ) qui prône une alliance
électorale pérenne avec l’extrême droite. Certains élus, qui pensent que les
centristes retardent le processus de droitisiation, envisagent de formaliser un
parti dans la maison mère en créant un mouvement
officiel avec adhésion, cotisation et organisation séparée.

Face à ces questions le député Elie Aboud, seul parlementaire languedocien à
intégrer la Droite
Populaire, pense qu’il est trop tôt et trop
dangereux pour s’émanciper de la famille UMP. En disant cela Aboud pense
en se rasant le matin à son siège de député qu’il serait obligé de
défendre en tant que Droite Populaire. Ce qui serait loin d’être une garantie
de succès.

Mais il y a pire car Aboud c’est l’archétype d’une droite qui humainement
affiche une fausse bonhomie totalement contredite par la radicalité de ses
prises de position. En clair, pour le NPA, Aboud est totalement à l’aise
dans le giron de l’UMP. Pour lui la caution UMP l’ui permet d’éviter d’être
accusé d’extrémisme. Pour nous la caution UMP lui sert à faire fructifier en
catimini dans son parti les thèses les plus radicales, celles de toute
l’extrême droite : OAS, FN, Bloc Identitaire, Ligue du Midi.

C’est ce que nous appelons une droite vichyste en gestation.

Capitalisme :
Bédarieux. Ligne SNCF  » Béziers-Neussargues « , quand on veut tuer son
chien . . .

Le dicton << quand on veut tuer
son chien, on dit qu’il à la rage
>>, pourrait s’appliquer à la
direction de la SNCF. Lors
de la dernière commission locale multifonctionnelle du 30 septembre dernier,
une énième fermeture de la ligne de montagne qui traverse le Massif Central a
été annoncée du 9 mai au 8 septembre 2012. Autrement dit, pendant tout l’été,
période où cette ligne est particulièrement utilisée.

Cette fois-ci, c’est un tunnel de 200 mètres de long qui est en jeu. Ce tunnel
aurait des problèmes d’étanchéité qui obligeraient à des passages à 10 km/h dans la zone
concernée. Du côté du Comité pluraliste de la ligne Béziers / Neussargues
personne n’est dupe de la énième manoeuvre patronale qui vise à déclassifier la
ligne ferroviaire. Pourtant l’intérêt humain, rural, économique, écologique de
cette ligne est manifeste : voie en place qui double l’autoroute A 75,
possibilité de contournement de la vallée du Rhône, possibilité de ferroutage
et d’une ligne voyageur Béziers / Clermont-Ferrand / Paris, possibilité
écologique et de développement des territoires.

Pour le NPA cet intérêt local et national, il reste à l’imposer à tous les
candidats à la présidentielle y compris et surtout à ceux qui se disent de
gauche. Sinon nous aurons les éternels pas de deux comme ceux de l’ancien
camarade ministre des transports PCF Jean-Claude Gayssot qui, en
affichant une solidarité de façade, n’a rien fait de définitif sur ce dossier
lorsqu’il en avait la charge.

Anticapitalisme :
Béziers. PCF : seuls dans les luttes et dans les élections
?

Nos camarades du PCF Béziers ont choisi de mobiliser depuis plusieurs
semaines contre l’austérité et le capitalisme. Cette mobilisation autour de
deux supports ( une pétition et un rassemblement ) a culminé mardi
par un regroupement d’une soixantaine de personnes devant la sous-préfecture de
Béziers. Si nous ne pouvons qu’être en total accord avec l’objectif visé : le
refus que le plan d’austérité serve à payer la crise du système capitaliste,
nous sommes en désaccord avec la méthode qui vise à organiser seul ce
rassemblement.

Ce désaccord va au-delà de la nécessaire indépendance des partis. Il porte sur
l’efficacité. Qui peut croire que le capitalisme pourra être vaincu par un seul
parti même radicalement anticapitaliste ? A l ‘inverse, sur la même question et
sur le même sujet, le NPA Béziers va tenter de mettre en place un
collectif contre la paiement de la dette des banques par les citoyens. Cette
démarche nous la concevons avant tout comme unitaire, c’est-à-dire plurielle.
Nous pensons en effet que la victoire contre le capitalisme suppose la mise en
mouvement de tous ceux qui, sur des axes particuliers, y sont opposés. C’est
cette mise en mouvement qui pour nous préfigure les victoires à venir.

En contradiction avec cette dynamique nous constatons que, depuis la dernière
campagne régionale, le PCF Béziers s’enfonce dans un isolationnisme qui peut
servir une construction de parti mais qui n’est pas une construction de
mouvement. Ce fut le cas aux élections cantonales ( avec deux listes qui se
revendiquaient du Front de Gauche ! ). Ce sera le cas aux prochaines
législatives. Ce fut le cas lors de la mobilisation initiée au dernier conseil
municipal. Ce fut le cas lors du rassemblement contre l’austérité et le
capitalisme. Nous, au NPA, nous regrettons cet isolationnisme et
continuerons partout, dans les luttes et dans les élections, à proposer une
démarche de front unique et de front uni, y compris bien sûr, avec le PCF.


Racisme : Nissan. La Ligue du Midi attaque en
justice ceux qu’elle pensait noyauter !

Suite à un tragique fait divers qui avait vu un retraité tirer à
bout portant sur deux jeunes femmes qui cambriolaient sa maison, le 9 octobre
2010, une manifestation était organisée par un comité de soutien sur la commune
de Nissan pour demander la levée de l’incarcération de l’octogénaire. Les
personnes impliquées dans ce drame, un octogénaire cambriolé seul chez lui et
deux jeunes femmes d’origine rom, avaient tout de suite attiré les mouvements
d’extrême droite et l’UMP. Très vite la Ligue du Midi voulut se servir de ce drame comme
vitrine locale, régionale et nationale de ses positions. En manifestant devant
la prison pour demander la libération du dénommé Galinier, la Ligue du Midi pensait surfer
sur la vague d’émotion locale. En distribuant des tracts racistes sur le
village elle pensait se construire et se développer en doublant ses concurrents
du Bloc Identitaire et du FN. Mais la ficelle était quand même un peu grosse et
un cordon sanitaire fut toujours déployé entre le comité de soutien et la Ligue du Midi. Le 9 octobre
2010 après avoir tenté de forcer le blocus villageois celle-ci fut rejetée en
fin de manifestation, à distance réglementaire. Des mots aigres-doux furent
alors échangés.

Aujourd’hui après l’échec de cette OPA sur le village, le leader de la Ligue du Midi, Richard
Roudier, attaque en justice membres du comité et presse qui ont relaté la
bérézina fachoïde. Nous, au NPA,  tout cela nous persuade que c’est
bien le piteux échec de la campagne de Nissan et sa retranscription dans la
presse qui expliquent la saisine des tribunaux par la Ligue du Midi. A mi-chemin
entre les Pieds Nickelés et la parano, l’extrême droite pourrait être comique,
elle reste tragique. Mais toujours avec un zeste de pito
yable…

La vie du NPA Béziers

  • le
    collectif biterrois D’ailleurs nous sommes d’ici
    regroupe dorénavant ; l’ABCR, Attac, la Cimade, la Fase, le Parti de Gauche
    et le NPA. Tracts, affiches et banderoles sont prêts. Un prochain rendez-vous est proposé lundi 10
    octobre à 18 h 00 au local du NPA
    . Une distribution A eu lieu
    sur le marché de la Devèze
    et d’autres suivront. Une conférence de presse est organisée mercredi 12
    octobre à 11 h 00 au local du NPA. Nous participerons à une manifestation
    samedi 15 à Montpellier. Une projection de film sera organisée lundi 17
    octobre à la Cimade.
  • lundi 10 octobre
    au cinéma Monciné à Béziers sera projeté le film sur la lutte dans
    la raffinerie  » Grandpuits et petites victoires  »
    pendant
    le dernier conflit sur les retraites. Ce sera en avant-première avec la présence
    du réalisateur.
  • un
    tract NPA pour refuser de payer la dette des banques
    a été distribué et sera distribué sur marchés
    et entreprises. Sur cette question comme sur d’autres le NPA
    proposera qu’un collectif puisse se constituer.
  • aprés
    la mobilisation D’ailleurs nous sommes d’ici, nous proposerons des
    mobilisations sur : la remunicipalisation de l’eau, les risques
    écologiques dans la zone industrielle du Capiscol, une candidature
    unitaire aux prochaines législatives.
    Nous rendrons compte de ces
    initiatives au fur et à mesure de leur avancement.
  • mardi 11 octobre
    :
    journée de grève interpro partout
    en France. Rassemblement à Béziers devant la Bourse du travail à 11
    h 30 mais pas de manifestation. Manifestation régionale à Montpellier à 14
    h 30 à Antigone. Il y aura un cortège NPA.

……………………………………………..

La Lettre Electronique de la semaine dernière

…………………………………………..

Pour
contacter le NPA Biterrois : écrire à alain.havel@bbox.fr ou à l’adresse du
local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers


Pour notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

NPA Béziers

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page