La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°46)

CAPITALISME : Au moment où les Caisses d’Allocations
Familiales sont débordées, celles de Montpellier et Béziers fusionnent!

ÉCOLOGIE:
Avants monts, l’éolien n’a pas le vent en poupe
 

SOLIDARITÉ
INTERNATIONALE : Soirée de solidarité avec les
communautés indigènes du
Chiapas

CAPITALISME.
Béziers. Si une agence de notation anticapitaliste notait l’UMP, elle
décrocherait péniblement ZZZ

UMP
Béziers. Aboud lâche les chrysanthèmes pour lorgner sur les vieux

LA VIE DU NPA LOCAL

CAPITALISME :
Au moment où les Caisses d’Allocations Familiales sont débordées, celles de
Montpellier et Béziers fusionnent!

Présentée
aux usagers  et salariés comme une avancée technique sans effet sur les
prestations, la fusion des Caisses d’Allocations Familiales de Béziers et de
Montpellier va se faire en pleine tourmente et apparaître pour ce qu’elle est :
une restructuration de plus!

Aujourd’hui
les CAF croulent sous les dossiers, 11 000 emplois vont être restitués au
niveau national, 18 points d’accueil des Pyrénées Orientales ont été fermés
pour leur permettre de rattraper leur retard, une augmentation du flux du
courrier est constatée sur un an, 12 000 dossiers sont en attente d’une régularisation,
la pression démographique augmente, 123 sont en difficulté, quantité de postes
ne sont pas remplacés…

C’est
donc dans ce contexte les caisses de Montpellier ont fusionné. On imagine,
alors, le résultat pour les populations paupérisées pour qui l’obtention des
allocations familiales est une condition de survie.

Les
fusions/ démantèlements, puisque c’est ainsi qu’il faut les appeler, vont
aggraver le sort des plus précaires.

Nous
savons aussi que le FN ne manque pas d’exploiter à des fins discriminatoires et
racistes ce type de situation.

Au
contraire le NPA pense qu’il faut organiser partout la mobilisation pour la
réouverture des caisses et des antennes. Dans l’Aude, à Lézignan, à force 
de mobilisation cette antenne a été rouverte. Pour le NPA, à la CAF comme à la Poste ou dans l’Education
Nationale…il faut lier lutte des salariés et lutte des usagers.

C’est un seul et même combat

ÉCOLOGIE:
Avants monts, l’éolien n’a pas le vent en poupe

A
Ferrières Poussarou, au col de Fontfroide, sur les monts de l’Espinouse, les
zones du développement éolien voulues par EDF, avec l’accord des représentants
locaux, n’ont pas … le vent en poupe. A chaque fois, ce qui est en question
c’est l’impact sur la faune, la flore, l’absence de concertation entre les
populations locales et les élus locaux, le rapport coût/ investissement. A
chaque fois ce qui est en jeu, c’est un capitalisme vert qui utilise la
ruralité comme source  de revenu. D’autres alternatives sont possibles,
nos camarades des associations « Hurlement et engoulevent » l’ont
démontré et proposent des projets respectueux des sites du parc naturel du
Haut Languedoc, de la démocratie et de l’efficacité énergétique.

Face à cela, nous avons des
élus, qui ne voient qu’un intérêt à court terme, préférant recevoir les maigres
subsides des capitalistes verts !

Comme ils prennent en otage
les populations qu’ils sont censés administrer, les associations, précitées,
nos camarades du NPA de Saint-Pons, la cellule Jacques Roux du PCF, Attac Hauts
cantons, proposent de manifester mardi 15 novembre à Béziers. Rendez-vous est
proposé à 10h devant le théâtre pour se rendre ensuite à la
sous-préfecture afin d’y déposer motion et pétition. Le NPA Béziers
s’associe à cette démarche et propose à ses militants et sympathisants de se
joindre à cette initiative.

SOLIDARITÉ
INTERNATIONALE : Soirée de solidarité avec les
communautés indigènes du
Chiapas

L’association
« Mu Vitz » organise la solidarité avec les communautés du Chiapas au
Mexique qui luttent  pour leur indépendance politique et leur autonomie
économique. Mu Vitz s’occupe plus particulièrement de la vente de café produit
par lesdites communautés. Avec des prix fixés par les producteurs, sans
intermédiaires et sans commissions, Mu Vitz, importe et torréfie le café du
Chiapas. Parallèlement à ce soutien économique , Mu Vitz, soutient
politiquement les communautés indigènes et paysannes qui se sont donné des
directions politiques sous forme de  » municipios »
[municipalités] qui se gèrent sous une forme démocratique et autonome.

Celles-ci sont souvent attaquées par des nervis paramilitaires  qui
n’hésitent pas à assassiner les leader paysans.Ces assassinats visent à
démanteler les directions politiques dont se sont dotées les communautés
paysannes. Cette terreur vise aussi à s’emparer des riches terres cultivées,
ainsi que des richesses du sous sol. Comme pour les indiens des USA, il y a 2
siècles, les indiens du Chiapas peuvent être refoulés et exterminés au nom
d’une conquête et d’un expansionnisme qui, cette fois-ci, est totalement relayé
par l’Etat central mexicain.

Pour en savoir plus, pour relayer le combat, pour comprendre  cette
nouvelle forme de colonialisme, le comité du NPA Béziers accueille l’association
Mu Vitz et lui propose de décliner ses actions lundi 21 novembre à 19h au
local du Npa , 6 rampe du 96ème à Béziers.

Un repas tiré du sac, suivi
d’une dégustation de café, nous réunira dans le cadre d’une soirée solidaire.

CAPITALISME.
Béziers. Si une agence de notation anticapitaliste notait l’UMP, elle
décrocherait péniblement ZZZ

Béziers
et la pauvreté c’est malheureusement un feuilleton qui fait la une depuis
plusieurs Lettres Electroniques.

Au
menu, chaque fois, l’habitat, les Restos du coeur, le chômage, la précarité…

Voici les derniers chiffres qui
viennent de tomber :

  • 80% des ménages de
    l’agglomération de Béziers qui cherchent un logement à acheter ont des
    revenus inférieurs d’un tiers aux ménages Montpellierains. Pourtant, conformément
    à la logique capitaliste, le mètre carré ne vaut que 2987 euros à Béziers
    alors qu’il vaut 3500 euros dans l’Hérault. La raison de cette « désaffection »
    bitterroise est simple : pour les terrains à bâtir le mètre carré valait
    il y a 10 ans entre 35 et 55 euros, il vaut aujourd’hui 172 euros le mètre
    carré.
  • Le parc locatif social
    est concentré à 95% sur Béziers, aucune des 6  communes soumises au
    quota des 20% de logements sociaux n’atteint cet objectif. Béziers même,
    après avoir dépassé les 20%, est aujourd’hui redescendu a 17%.
  • Selon l’Observatoire
    des inégalités, Béziers est la cinquième ville de France en matière
    d’inégalités des revenus. Neully l’ex-ville du président est 1ère dans ce
    classement du déshonneur devant Paris, Roubais, Perpignan et enfin
    Béziers. Pour celle-ci la raison principale de ce quasi podium c’est
    :  » parce que les inégalités sont démesurées et parce que les
    pauvres n’ont quasiment aucune activité professionnelle
     » La
    revue  » Capital  » qu’on ne peut qualifier de gauchiste en
    remet une couche sur les impôts à Béziers et sur les emprunts
    toxiques.  Résultat, nous montons sur le podium  avec la
    3eme  place des villes les plus chères de France….
  • Et enfin, anecdote
    entendue…Des locataires qui se plaignent auprès des services municipaux
    de l’hygiène…d’autres  évacués d’ urgence à l’hôpital
    pour cause d’ intoxication au gaz  due à un chauffe-eau
    défaillant..

    Un
propriétaire enfin qui insulte ces mêmes locataires parce que leur
situation est signalée auprès des services municipaux…c’est du vécu et c’est
à Béziers…

UMP
Béziers. Aboud lâche les chrysanthèmes pour lorgner sur les vieux

Le
député d’extrême UMP aurait donc abandonné la fréquentation des cimetières et
plus particulièrement celui où se trouve la stèle de l’OAS.  Cette année
point de pub pour le recueillement à la différence des autres années. Pire
pour E. Aboud, son mentor à l’UMP, le sénateur maire R.Couderc a repris toutes
les commémorations (12),

Faute
de chrysanthèmes, E.Aboud s’est rabattu sur les vieux. Pauvres vieux, qui
voient là le docteur Jekill-mister Hyde de l’UMP bitterroise s’interesser à
eux.

A Béziers, vieux et rapatriés
sont une mine d’or pour la réélection ! Ces 2 catégories de population
représentantun nombre conséquent de personnes sur la ville, notre député
demeure constant dans ces flatteries. Pour éclairer ses populations sur les
circonvolutions du député de la Droite Populaire, tantôt social, tantot
extremiste de droite, voici quelques morceaux choisis d’une de ses interviewes.

  •  » Pour des
    raisons financières il est impossible de mettre en place le cinquième
    risque, qui couvrirait la perte d’autonomie des personnes âgées…
     »

 C’est sûr, à force d’obéir
aux diktats des agences de notation et de pondre des plans d’austérité, on voit
mal l’UMP créer une nouvelle branche de la Sécurité Sociale!

  • « Je suis
    totalement opposé à l’assurance privée obligatoire, contre la création
    d’une journée de solidarité supplémentaire, contre l’alignement de la CSG 
    appliquée aux  retraités sur celle des actifs, pour moi il n’y a
    qu’une seule solution, la société doit prendre la responsabilité de faire
    payer tout le monde
    « .

 Si on oublie ses fréquentations 
d’extrême droite, son statut de député UMP, il nous ferait (presque) croire
qu’il fait dans le social.

Au NPA  nous ne
savons pas s’il y a un Aboud d’avant, pendant ou après la crise, nous savons
seulement que c’est une girouette opportuniste qui tente d’enfumer ses
électeurs

LA VIE DU NPA LOCAL

  • réunion du comité NPA
    Béziers le lundi 14 novembre à 18h30 au local, quartier Garibaldi
  • législatives 6ème
    circonscription : lancement des rencontres bilatérales
  • Collectif enfants et
    parents sans-papiers: rassemblement devant la sous-préfecture le 23/11
    toute la journée avec les familles arméniennes.

 …………………………….

La précédente Lettre Electronique du NPA Béziers (n° 45

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

NPA Béziers

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page