La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°49)

UMP :
Béziers, faute d’avoir des lumières économiques et sociales, Couderc
éclaire…les allées!

Écologie. 
Béziers : Café Motivé-e-s sur la transition énergétique

Législatives 2012.
Béziers : tour d’horizon sur la 6ème circonscription

Conseil
municipal de Béziers.  Raymond  la science plus fort que la crise,
les marchés et la récession

Pauvreté :
Restaurants du coeur, la parole des bénévoles

Vie
locale, vie du NPA

UMP :
Béziers, faute d’avoir des lumières économiques et sociales, Couderc
éclaire…les allées!

Adepte
du « ni vu, ni connu, je t’embrouille« , le
sénateur-maire-président de l’agglomération, Raymond Couderc, vient d’inaugurer
l’illumination des allées Paul Riquet. Les précaires, contribuables, salariés
des entreprises en crise, les privés d’emploi seront contents d’apprendre que
1,3 millions  ont été dépensés pour illuminer ces allées.

Bleu, blanc, rouge,  pour
le 14 juillet (bonjour au FN …), sang et or pour la feria, rouge et bleu pour
les rares victoires de l’équipe de rugby, les allées redeviendraient donc pour
le VRP de l’UMP, un lieu de fête et de déambulation. Il en faudrait
malheureusement plus pour redonner espoir aux Biterrois qui cumulent les titres
peu glorieux de 4eme bassin d’emploi national sinistré, de ville ayant les plus
grandes disparités sociales (3eme ), de ville la plus imposée ( 3eme aussi!).

Pour le NPA, faute de  pouvoir éclairer les Biterrois de ses lumières
économiques et sociales, le sénateur-maire-président de l’agglo éclaire les
allées. C’est un aveu d’impuissance et de résignation qui coûtera tout de même,
rappelons-le, la bagatelle de 1,3 millions d’euros. Même s’il s’en défend, cela
reste du Disneyland ce que fait Raymond. Sans le concours de l’ Etat, comme à
Eurodisney.

Écologie. 
Béziers : Café Motivé-e-s sur la transition énergétique

Au
moment où les dirigeants d’Europe Ecologie Les Verts viennent de brader la
sortie du nucléaire pour une poignée de circonscriptions « gagnables« ,
la question de la transition énergétique est une nouvelle fois éludée au sein
de la gauche francaise. Derrière le poncif  » sortie raisonnée »
ce sont les calendes grecques et les lobbies industriels qui s’annoncent . Là
aussi, comme sur d’autres sujets, se prépare une adaptation au capitalisme : en
l’occurrence même pas vert. Pourtant il est maintenant prouvé depuis Three
Miles Island, Tchernobyl et maintenant Fukushima, que le nucléaire ne peut pas
être sûr.

Pour
le NPA les questions des types d’énergie à promouvoir, de la production et de
la distribution, des fins, du avec qui et comment, ouvrent inévitablement sur
le choix de la société que nous voulons construire. Pour nous elle doit être
démocratique en convergence avec les mouvements sociaux, écologistes, les
salariés et leurs représentants. Cette dynamique nous la nommons écosocialisme.
Pour évoquer cette perspective, le NPA organise
un café Motivé-e-s  à notre local, 6 rampe du 96ème à Béziers ( quartier
Garibaldi ), le jeudi 8 décembre à 19h00 ( repas tiré du sac)
.

Un 
docu-film sera projeté et suivi d’un débat avec une intervenante, Carine
Barbier, pour qu’ ensemble nous échangion sur le thème de la transition
énergétique.

Les lecteurs de la Lettre Electronique
et leurs connaissances et amis sont les bienvenus.

Législatives 2012.
Béziers : tour d’horizon sur la 6ème circonscription

A
l’UMP, le député extrême droite compatible Elie Aboud va chercher pour la
première fois à se faire élire directement. Lui, qui n’avait dû son accès à la
députation qu’ au décès du député  titulaire Cugnenc, va devoir affronter
le suffrage universel. Pour ce faire, le député de la Droite Populaire
remise dans l’armoire son costume noir facho un peu trop visible.

Plus
de visites au Cimetière neuf devant la stèle de l’OAS, désormais le discours
est lissé sur les fraudes sociales à combattre chez les gros et les petits.
Mais malgré tout, bien sûr, encore et toujours, ce coté « Dr Jekill »
le jour et Mister Hyde la nuit …comprenons le gentil docteur Aboud et le
méchant député  de la
Droite Populaire.

Au
PS, c’est Dolorès Roque qui a été investie au milieu de 5 autres candidats.
Comme toujours à Béziers, les premiers coups bas viennent en premier du PS
:  » Pour Mr Aboud c’est une bonne nouvelle » dixit Claude
Zemmour,  » un déni de démocratie  » surenchérit K. Chevalier.

Chez
Europe Ecologie Les Verts, il n’y aurait, pour faire la place au PS, pas de
candidat ?

Au
PCF, c’est P. Barbazange et F. Peralta sur une ligne réellement anticapitaliste
mais exclusivement communiste.

Enfin,
chez les anticapitalistes et les antiliberaux, les discussions bilatérales se
poursuivent entre partis et associations pour promouvoir une candidature
unitaire sur une base de lutte contre la droite et l’extrême droite et de
construction d’une opposition de gauche à un hypothétique gouvernement de
gauche issu des présidentielles. Elles devraient déboucher sur une première
réunion publique le 16 décembre.

Pour le moment sont concernés
NPA/Fasr/PG. Alternative libertaire et les Objecteurs de croissance doivent être
contactés.

Conseil
municipal de Béziers.  Raymond  la science plus fort que la crise,
les marchés et la récession

Scènes hallucinantes au dernier
conseil municipal de lundi dernier : lors du débat d’orientation budgétaire qui
va fixer  le budget 2012 de la municipalité, Raymond la science, premier
édile de notre commune, a fait fi de tout ce qui pose problème au niveau
national et international.

La
dette, la crise, les marchés financiers, la récession… ce n’est pas pour
Béziers. Dans une sorte de déni général de la situation, générée par son parti,
qui, jusqu’à il y a très peu, était majoritaire au gouvernement, au parlement
et au sénat ( lieux ou siègent Aboud & Couderc), Raymond la science a
théorisé une sorte d’état de grâce dont bénéficierait notre ville.

Pour
le Biterrois moyen, l’état de grâce, entre rues défoncées par des travaux
jamais finis et des feuilles d’imposition dignes de Neuilly, était tout
relatif. Depuis lundi dernier il est carrément surréaliste.

Le représentant de la liste
PC/NPA/Citoyen, Aimé Couquet, s’est à juste titre étonné, dans son
intervention, de cette béatitude si éloignée de la réalité de cette ville.

Pour le NPA, Raymond Couderc c’est un peu comme Raymond Domenech au football :
les joueurs sont en grève, ils ne lui parlent plus, la qualification est ratée
…mais tout va très bien dans le meilleur des mondes. Il faut vraiment aller
au conseil municipal, les soirs de débat…on y voit un curieux remake du « tout
va très bien madame la marquise
 » à la sauce UMP.

Pauvreté :
Restaurants du coeur, la parole des bénévoles

Les
Restaurants du coeur dans l’Hérault, c’est annuellement 1,8 millions de repas,
21 000 bénéficiaires, 34 centres ( le dernier vient d’ouvrir à  Saint
Chinian). A l’intérieur les bénévoles sont fatigués :

 »
Je n’ai jamais vu ça! L’année dernière a été hallucinante, il a fallu faire des
milliers de kilomètres et des horaires fous pour que tous les repas soient
servis. »

 »
On voit de plus en plus de personnes habituellement épargnées par la pauvreté :
des travailleurs indépendants, des petits commerçants, des artisans, des
agriculteurs qui ne bouclent plus leurs fins de mois. »

 »
Les tournées pour récupérer la nourriture sont de plus en plus compliquées, les
banques alimentaires, les supermarchés, les producteurs serrent de plus en plus
la vis ». »

« Chaque
jour qui passe fait penser que nous allons vers une explosion sociale, ça ne
peut plus durer indéfiniment comme ça »

 »
Peut-être que si les Restos n’avaient pas existé, peut-être que l’Etat aurait
été obligé d’agir pour éviter l’explosion ».

Pour
le NPA, ces paroles de bénévoles en disent long sur l’état de tension  que
rencontrent ceux qui font interface avec la réalité de la pauvreté. Cette
confrontation avec la réalité du rouleau compresseur capitaliste est
effectivement désespérante pour tous les professionnels qui sont liés, de
près ou de loin, au social.

Pourquoi ? Parce qu’en
obéissant aux marchés qui demandent toujours moins de social, l’Etat sarkoziste
supprime tous les amortisseurs.

Vie
locale, vie du NPA

  • lundi 5 décembre
    19h00 local du PCF
    : rencontre des représentants de la liste
    PCF/NPA/Citoyens
  • mardi 6 décembre
    20h30
    : 1ère réunion de constitution du collectif autour de
    l’action du Capiscol 
  • mercredi 7
    décembre 10h
    : la mobilisation sans-papiers continue.
    Rrassemblement devant la sous-préfecture à l’initiative du collectif
    « sans papiers » en soutien aux familles concernées qui
    seront également présentes.
  • jeudi 8 
    décembre 19h00
    : Café Motivé-e-s au local du NPA 6 rampe du 96eme
    sur « quelle transition énergétique? quelle sortie du nucléaire?« 
  • vendredi 9
    décembre 18h00
    : débat sur l’Espagne au local du PCF, rue Voltaire

 ………………………………..

La précédente Lettre Electronique

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

NPA Béziers

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page