Mairie de Montpellier vue de l'intérieur

La NUPES doit rester un outil collectif

Lors du conseil municipal de Montpellier de ce lundi 27 juillet, Alenka Doulain a annoncé la création d’un groupe politique municipal constitué par elle même et deux de ses colistières de la liste d’Altrad, à savoir Clothile Ollier et Flora Labourier.

La constitution d’un groupe municipal à Montpellier étant restreint à 3 personnes c’est leur droit le plus strict.

Mais en revanche ce groupe ne peut se nommer NUPES, ou une version détournée MUPES, contrairement à ce qui a été dit. C’est absolument impossible.

La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), est une alliance entre plusieurs partis autour de 650 mesures et une stratégie commune pour les élections législatives. C’est un accord entre notamment LFI, EELV, PCF, PS. Cet accord a permis de mener une campagne dynamique, large, plurielle et combative. Il a permis d’élire un grand nombre de député dont Nathalie Oziol, Sylvain Carrière et Sébastien Rome dans l’Hérault. Cette alliance politique a pu empêcher Macron d’obtenir la majorité absolue à l’Assemblée Nationale. Cette alliance a donc permis de bloquer pour l’instant la politique anti-sociale et climaticide de Macron ce qui n’est pas rien.

Bien sûr cela peut faire envie dans un département où les 9 candidatures NUPES sur 9 ont étaient au second tour, dans une ville où la NUPES est la largement la première force politique, de tenter de s’approprier ce nom.

Mais personne, aucun groupe, ne peut s’approprier le nom de cette alliance, ou tenter de le détourner, sans l’accord des principales forces qui la constitue. Et là il n’y a évidemment pas accord.

Il est donc impossible que ce trio municipal s’arroge le droit de se nommer NUPES ou MUPES en manipulant ainsi le nom de cette alliance dont nous, signataires de ce communiqué, faisons parti.

Nous demandons donc que la rectification soit faite dans les médias et que surtout ces trois conseillères municipales trouvent un autre nom pour leur groupe.

Ne pas le faire serait politiquement et éthiquement très grave.

En conséquence, il n’y a malheureusement pas de groupe NUPES, ou dérivé, au conseil municipal de Montpellier.

comités de Montpellier d’Ensemble ! 34, de EELV et du PCF

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page