Languedoc-Roussillon. Surprise, « nos » riches rechignent à contribuer à… »l’effort de solidarité »…

…et Midi Libre leur met la honte en posant les magnats US en modèles ! Pas de quoi cependant en perdre les repères anticapitalistes. Profitons-en pour apprendre qui sont « nos » riches !

22 août : Taxer les riches ? Quelle idée (Acrimed)

19_08_11_Les_riches_en_LR.jpg

L’article de Midi Libre d’où est tiré ce tableau : Languedoc-Roussillon. Taxer les plus riches ? Ils font la sourde oreille

Concernant le supposé philantropisme des riches américains et en particulier celui de l’emblématique Bill Gates que Midi Libre met en exergue, lisons ces lignes que Wikipedia consacre à la Fondation Bill-et-Melinda-Gates par laquelle passent les « dons » de l’archimilliardaire :

« En janvier 2007, le Los Angeles Times
fait paraître un article peu flatteur pour la Fondation Gates, qu’il
accuse d’investir 95 % de ses fonds dans des investissements
rémunérateurs gérés par des financiers chargés de « diversifier
fortement leur portefeuille mais sans directives précises ». Le
quotidien souligne ainsi que certaines de ces initiatives sont
contradictoires avec son action philanthropique. L’article cite le cas
de campagnes de vaccinations dans le delta du Niger financées,
notamment, par la Fondation Gates, qui investirait parallèlement dans
des entreprises comme Eni, Royal Dutch Shell, Exxon Mobil, Chevron et
Total — compagnies éminemment responsables de la pollution dans cette
région.

Ce genre d’affaires ne seraient pas isolées, selon le Los Angeles Times,
qui souligne que la fondation a investi avec profit dans plusieurs
compagnies reconnues pour leur impact néfaste sur l’environnement et la
santé, mais aussi dans des compagnies de crédit immobilier accusées
d’avoir dépossédé des milliers de personnes, ou des sociétés employant
des enfants. La Fondation Gates n’aurait « pas usé de sa puissance et de
son immense richesse pour changer le comportement des compagnies dans
lesquelles elle investit « .

Fondation Bill-et-Melinda-Gates (Wikipedia)

Malgré donc la tentative de Midi Libre de pointer une contradiction entre les solidaires capitalistes nord-américains et les égoïstes capitalistes languedociens-roussillonnais, nous faisons notre la sentence, pourtant popularisée par un stalinien patenté (1), Gates et Altrad c’est « blanc bonnet, bonnet blanc », c’est le capital dans la sempiternelle logique, claire ou détournée, de valorisation de lui-même! Tout le reste n’est qu’effet d’annonce anesthésiant ou dérivatif pour temps de crise travaillant à relégitimer l’ordre-désordre des dominants aux yeux des dominés…

(1) « En 1968, année du Printemps de Prague, Jacques Duclos approuve l’invasion de la Tchécoslovaquie par les armées du Pacte de Varsovie et demeure fidèle à la ligne dure du Parti Communiste d’Union Soviétique.

Il fut choisi en 1969 comme candidat du Parti communiste français à l’élection présidentielle
au cours de laquelle il recueille 4 808 285 voix (21,27%). Beaucoup de
Français qui ne l’avaient pas connu auparavant se souviennent du
jugement qu’il avait prononcé à propos des deux candidats (Georges Pompidou et Alain Poher) restés en lice au second tour : « c’est Blanc bonnet ou Bonnet blanc », évitant ainsi que des voix communistes ne se reportent sur Alain Poher. (Article Jacques Duclos de Wikipedia)

22 août :Taxer les riches ? Quelle riche idée ! (Acrimed)

Extrait : Que l’on ne se méprenne pas : M. Lévy ne propose pas un relèvement de l’impôt
définitif. Sa contribution ne sera qu’« exceptionnelle ». Et elle ne sera
consentie qu’en échange d’une politique néolibérale menée à son terme.

A lire aussi

Languedoc-Roussillon. La réponse patronale à « la crise » : licenciements et chômage…

CCI de Montpellier : déchirures et pantalonnades patronales…cela continue de plus belle !

Le livre gratuit de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Carlot :Le président des riches – ZONES


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page