LE DOUBLEMENT DE L’A9 EST UNE ABERRATION !

Le ministère de l’écologie et du développement durable a préféré
l’option d’un doublement de l’A9 à un élargissement du trajet actuel (France 3). Nous rappelons ci-dessous les raisons de l’opposition du NPA 34 à ce projet.



Quel que soit le tracé
proposé, le doublement de l’A9 n’est pas la bonne solution.

En effet ce doublement détruirait
la mince bande rurale qui existe encore entre Montpellier et les communes du
littoral, mais surtout, elle ne résoudrait aucun problème concernant
embouteillages ou sécurité..

En effet, les embouteillages
matinaux sur l’A9
à hauteur de Montpellier ont pour origine la saturation
des entrées de ville et la saturation de la circulation à l’intérieur même de
Montpellier.

S’il faut faire des
aménagements routiers, on peut par exemple créer une nouvelle sortie gratuite à
la hauteur du mas de Grille car les automobilistes qui veulent échapper au
péage de Saint Jean de Védas sortent à Montpellier Ouest (Croix d’Argent), ce
qui provoque sa saturation.

Cependant,
la solution durable, écologiquement et socialement responsable, à ce problème
passe par les transports en commun pour réduire l’utilisation des voitures et
des camions.

Le
NPA propose donc :

·        
la gratuité des
transports en commun de proximité
(TER, bus, tram). Le département a
fait un premier pas dans ce sens avec le bus à un euro. Le conseil régional a
promis le TER à un euro. Le plus tôt sera le mieux ! Quant à la municipalité et
à l’agglo de Montpellier, elles ont tout faux en augmentant les tarifs du tram
et des bus : 1,40 euros (1,10 euros avec carnet), tarif peu incitatif par
rapport à l’automobile !

·        
La mise en
cohérence des transports en commun de la région, du département et de
l’agglomération
. Trop souvent, la
concurrence entre les élus des différentes collectivités conduit à des
aberrations. ( le tram qui s’arrêtera avant la plage
!)

·        
le développement
du ferroutage et des liaisons mer rail…

La très forte circulation, sur l’A9, provient de l’intensité
du trafic de camions entre l’Espagne et la vallée du Rhône. Doubler l’autoroute
ne ferait qu’encourager ce trafic
.

Le NPA prône la mise en
place du ferroutage et de liaisons mer-rail par Sète. Or la région,
plutôt que de renforcer la liaison mer / rail à Sète est en train de créer une
plateforme mer/camion en bordure de l’A9, plateforme. nommée hinterland,
à l’entrée de Poussan sur 110
hectares C’est aberrant.

Pour une région préservée,
pour un avenir écologiquement responsable, il ne faut pas amplifier le trafic
autoroutier, il faut donc refuser le doublement de l’A9 et favoriser toutes les
solutions alternatives.

Pour le NPA 34


David Hermet, porte-parole

Francis Viguié, conseiller municipal de Montpellier

A lire aussi

Doublement de l’A9. « Front unique », « Union sacrée » (Midi Libre) entre le patronat local et la gauche de l’Agglo de Montpellier

21_06_11_Trace_de_l__A9.jpg

Illustration : Feu vert pour le doublement de l’A9 (France 3 Languedoc-Roussillon)

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page