Les luttes des salariés du commerce

Le Crès. Les conditions de travail pointées du doigt à l’Hyper U / Nîmes. Des débrayages dans les Carrefour market (Midi Libre) .

Le Crès Les conditions de travail pointées
du doigt à l’Hyper U (Midi Libre)

Trois salariés, ou ex, préparateurs de commande pour le service à
emporter de l’Hyper U Le Crès avaient eu le courage fin avril (ML du
30/04) de venir devant la presse exposer leur condition de travail
drastique.

La semaine dernière, la tenue d’un comité d’entreprise avec à l’ordre du jour
les articles parus dans la presse a été l’occasion de nouvelles pressions
morales de la part de la direction. Le responsable du magasin est alors arrivé
arborant une écharpe rouge identique à celle indéfectiblement portée par Alain
Cwick, secrétaire régional général de FO, syndicat majoritaire au sein de
l’enseigne. Le cinéma a fait sourire les représentants du personnel et autres
délégués syndicaux.

L’article de Midi Libre sur l’Hyper U

Nîmes Des débrayages dans les Carrefour market

Isabelle affiche les données de l’équation sur une pancarte accrochée
autour de son cou : « 10 ans dans l’entreprise, un contrat de 26 heures,
700 euros par mois. » Comme une trentaine d’autres salariés du Carrefour
market de la rue Painlevé, elle était en grève hier, dans le cadre d’un
mouvement national à l’appel de la fédération CGT Commerce.

L’article de Midi Libre sur les Carrefour market

A lire aussi

Le Crès Malaise à Hyper U (Midi Libre)

Les salariés de Carrefour Market en grève à Fécamp (Paris Normandie)

Carrefour Montpellier. La lutte continue…En grève au Grand M

15_05_11_Hyper_U_Le_Cres.jpg

Hyper U Le Crès en septembre 2007

15_05_11_Carreour_market.jpg                                                                                                 
                                   Hier au Carrefour market de Fécamp

Illustrations :  dsci0076.jpg et breves4dce93166a270_1.jpg

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page