Bigne Béziers Bédarieux : Non au remplacement des trains par des bus

 Ligne Béziers Bédarieux CeilhesLogique comptable contre intérêt public : les cheminots et les usagers en colère. La
Région et la direction de la SNCF prévoient de remplacer des
trajets en train par des trajets en bus, de supprimer des emplois, de
ne plus marquer d’arrêt à Magalas, et donc à terme de sacrifier la
ligne elle-même. (explication et tract du FDG Béziers ci-dessous). 300 manifestants ont chahuté l’inauguration de la ligne à 1 euros par Christian Bourquin.

voir aussi sur Midi Libre : Béziers : Bourquin chahuté lors du
lancement du train à 1 €





Logique
comptable contre intérêt public : les cheminots et les usagers
en colère

Capture_d_ecran_2012-12-07_a_07.34.04.pngLe train à 1€ aurait
dû être l’occasion pour les populations et les usagers « de
laisser leurs voitures ou les bus et de préférer le train ».
Mais pour des raisons tristement comptables qui ne tiennent aucun
compte de la réalité du territoire, il risque de ne pas en être
ainsi :

La
Région et la direction de la SNCF prévoient de remplacer des
trajets en train par des trajets en bus, de supprimer des emplois, de
ne plus marquer d’arrêt à Magalas, et donc à terme de sacrifier la
ligne elle-même.

C’est grave pour
l’environnement et les usagers qu’on refuse d’entendre :
routes et autoroutes surchargées (la D909
l’une des plus dangereuse route de l’Hérault), heures
perdues dans les embouteillages, problèmes de santé causés aux
habitants dans les villes et villages engorgés de voitures et de
camions.

C’est
grave
pour le service public ferrovière qu’on sacrifie au
bénéfice de sociétés de bus privées.

C’est
grave
pour la démocratie bafouée puisqu’on ne tient aucun
compte de l’avis des principaux intéressés : cheminots et
usagers.

C’est
grave
pour l’aménagement du territoire : à terme c’est de
la suppression de la ligne dont il est question. Comme on veut d’ors
et déjà supprimer une gare (celle de Magalas) et des emplois dans
une région déjà cruellement touchée par le chômage.

Ces
mesures s’inscrivent dans la droite ligne de la casse du service
public commencé sous Sarkozy. C’est inadmissible.

Le
collectif des abonnés TER Béziers/Millau, Sud-rail Montpellier et
la CGT Béziers cheminots ne veulent rien lâcher, ils veulent mettre
SNCF et Région face à leurs responsabilités :

Voici
le communiqué de presse de Sud Rail en grève ce vendredi :



 

COMMUNIQUE DE PRESSE SUD-Rail Montpellier

Depuis toujours, SUD-Rail lutte contre la
substitution des trains par des bus sur la ligne Béziers – Bédarieux – Ceilhes.
Lors du prochain changement de service annuel qui a lieu dans quelques jours,
la SNCF a décidé de supprimer un grand nombre de trains, les remplaçants par
des autocars. C’est l’existence même de cette ligne qui sera ensuite remise en
cause.

 Dans le but de nous faire entendre et de faire
entendre tous ceux qui partagent notre point de vue, nous organisons pour la
journée du 7 décembre un rassemblement à 13h00 en gare de Béziers pour dire NON
au Directeur de Région de la SNCF, ainsi que pour interpeller Monsieur Bourquin
concernant le mécontentement des usagers de la ligne et des cheminots. SUD Rail
a déposé un préavis de grève régional pour le Languedoc-Roussillon, du vendredi
7 décembre 2012 à 00h00 au samedi 8 décembre 2012 à 8h00.

 Nous ne pouvons accepter en tant qu’organisation
syndicale cheminote que l’on spolie le droit à un Service Public de qualité
pour les usagers. Nous dénonçons aussi la suppression d’emplois et la fermeture
de la gare de Magalas.

 Notre syndicat a interpellé plusieurs fois le
directeur de région de la SNCF, lui proposant de remettre le même service
qu’auparavant, de conserver les trains de la ligne et de laisser une chance au
« train à 1 € ». Celui-ci refuse constamment de nous écouter et persiste dans
son idée de l’équation économique.

 Pour SUD Rail, nous combattrons jusqu’au bout
pour conserver la ligne, nous sommes en accord avec le comité pluraliste qui
mène depuis longtemps la lutte pour conserver cette ligne, et créer des points
d’arrêts supplémentaires pour redonner plus attractivité à la ligne. De plus la
départementale 909 est déjà encombrée matin et soir aux heures de sortie de
bureaux, avec plusieurs dizaines de bus supplémentaires, cela ne va pas
arranger la situation sur cette route !

 Ce nouveau service engendra encore une fois une
dégradation de la qualité du Service Public à Bédarieux. Les populations des
Hauts Cantons ont vu trop de Bureaux de Poste se transformer en Agences Postale
Communale, subit la désertification des médecins, et vécu la perte de son
tribunal des Prud’hommes, d’EDF, de France Télécom…

Cette fois-ci, nous crions haut et fort : STOP à
la casse du service public, STOP à l’engorgement de la D909 l’une des plus
dangereuse route de l’Hérault !!!

Une autre solution est possible et c’est dans la
lutte que nous l’obtiendrons !


Tract de la coordination du Front de Gauche de Béziers (FASE, GA, PG)
 

NOUS NE
VOULONS PAS  
QU’ILS
SUPPRIMMENT NOTRE LIGNE SNCF Béziers/Bédarieux
 .

Et vous ?

L’austérité à un visage

Si
vous aviez besoin d’une preuve de plus pour constater qui paye la crise.

Si vous aviez besoin
d’un nouvel exemple pour comprendre comment l’application de la règle d’or et
le remboursement de la dette se traduit dans notre quotidien.

Et bien, après le
consommateur que vous êtes, c’est une fois de plus l’usager qui est touché sévèrement
dans cette volonté de la direction régionale de supprimer, à terme, la ligne 
ferroviaire Béziers/Bédarieux, de fermer la gare de Magalas.

Ils veulent que le
service public soit rentable, après les bureaux de poste, les hôpitaux de
proximité, les tribunaux, les services de l’énergie, des communications …

Les transports
subissent la loi des actionnaires et de leur crise !!


La Résistance aussi

Malheureusement
le président Hollande continue la sale besogne du président Sarkozy !
L’affaiblissement des
services publics et de ses ressources, renforce et impose les lois  du
secteur privé.

Alors il faut résister, se rassembler dans des comités d’usager,
de consommateurs, de salariés et faire pression par des actions décidées
collectivement.

Il faut soutenir les syndicats qui luttent au quotidien et
surtout lorsqu’ils en appellent à notre sens des responsabilités envers nos
enfants.

Vendredi 7 Décembre à 13 h devant la gare de BéziersDonnons rendez-vous à
nos voisins pour nous organiser et arrêter le train des sacrifices.


Souvenez-vous !

Dans de
pareilles circonstances ce n’est pas la droite et l’extreme droite qui est à
vos cotés, mais c’est le Front de Gauche

Enfin si il
vous fallait une vrai bonne raison de plus pour vous déplacer, pensez que le
temps est au transfert des transports du routier vers le ferroviaire  et
non l’inverse comme le veut la direction régionale de la SNCF…
C’est une
question écologique essentielle pour réussir la transition énergétique, 
si
chère à tous les écologistes.

 

Le Comité de
Coordination Locale du Front de Gauche,

6, rampe du 96éme
34500 Béziers

.

0676397879
lagaucheanticapitaliste@gmail.com      


.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page