Midi Libre : « Languedoc-Roussillon : Classes surchargées : colère chez les parents d’élèves »

Midi Libre : « Après seulement une semaine de cours, plusieurs écoles, maternelles et centres de formation se retrouvent déjà fermés ou en grève.  En cause, les effectifs enseignants insuffisants, le manque de postes de soutien des élèves en difficultés ou handicapés, les classes surchargées.« 







Midi Libre : « Languedoc-Roussillon : Classes surchargées : colère chez les
parents d’élèves 
»
 12/09/2012,

NATALIA MARTINEZ       , voir aussi l’article en ligne


Après
seulement une semaine de cours, plusieurs écoles, maternelles et centres de
formation se retrouvent déjà fermés ou en grève.  En cause, les effectifs
enseignants insuffisants, le manque de postes de soutien des élèves en
difficultés ou handicapés, les classes surchargées.

La
rentrée a été difficile pour les parents, enseignants et élèves qui sont
insatisfaits des différentes situations trouvées dans leurs écoles:  

A la
maternelle de Sussargues (Hérault),
la classe de
plus petits comptent 36 enfants ! Les parents se sont installés avec caravanes
et tentes à l’entrée de l’école depuis lundi. Ils ont fermé le portail avec une
chaîne et y resteront jusqu’à obtenir un rendez-vous avec l’inspection
d’académie. 

Au CFA
(centre de formation des apprentis) à Sète
, la
moitié de profs est en grève et le cours ne peuvent pas être assurés. Les
étudiants en 2éme année de CAP en pâtisserie ou boucherie n’ont pas eu leur
cours de maths comme prévu sur leur planning mais ils ont eu un cours d’hygiène
qui ne figure pas dans leur cursus.  

A
l’école de la commune de Lavalette (Aude)
, les
parents d’élèves réclament une septième classe. Hier matin, ils ont organisé
une manifestation pour lancer la pétition avec le conseil municipal. « Les
classes sont trop chargés, avec 166 enfants pour 6 classes » a déclaré un
parent d’élève. 

Au
collège Michel-Bousquié de Quillan (Aude)
, les
élèves sont privés de cours par manque de professeurs. Les cours de Français,
Anglais et SVT (Sciences et vie de la terre) sont suspendus. Les parents ont
débuté hier une manifestation pacifique et continueront jeudi ainsi que samedi
avec l’opération « escargot » à Laforge.  

A la
maternelle de Saint-Hilaire-de-Brethmas
(Gard),
les parents bloquent l’école nuit et jour en demandant une classe de plus.
« Nous sommes l’école la plus surchargée du Gard » a déclaré un parent
d’élève. Les institutrices et le maire, Gérard-Roux, se sont conviés aux
parents mais l’Inspection de l’académie a refusé la demande.  

A
l’école Branoux à Alès (Gard)
, hier midi,
les parents ont manifesté devant la sous-préfecture pour la création d’une
classe supplémentaire. Mais après une réunion, l’académie a décidé de ne pas
mettre un nouveau poste mais de travailler avec les maires du canton pour mieux
répartir l’effectif des élèves.   

Au lycée
Gaston Darboux à Nîmes (Gard),
le personnel
manifeste à nouveau pour demander plus de moyens humains au rectorat. Les
postes gagnés par la grève de la semaine dernière ne sont toujours pas mis en
place, alors ils se sont réunis aujourd’hui devant l’Inspection de l’académie.
Une délégation de quatre personnes a été reçue.

 

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page