Montpellier, Nîmes. L’asile politique, une « denrée » devenue rare en France…

Montpellier. Menacés d’expulsion, quatre Arméniens sont en sursis (Midi Libre)

Nîmes. « Khadija pleure tous les soirs, elle réclame sa maman » (Midi Libre)


Les parents ont fui l’Arménie en 2009 pour cause de « persécution »,
avancent-ils. Mais les justificatifs ne semblent pas suffisants aux yeux
des services de l’immigration français. Leur demande d’asile politique
est rejetée par le tribunal administratif de Montpellier (une action en
appel sera jugée à Marseille le 15 novembre). Mais, hier à 14 h 30, ce
couple et ses deux enfants auraient dû se présenter au bureau de l’Ofii,
Office français de l’immigration et d’intégration avec, comme épée de
Damoclès, un retour immédiat dans leur pays.

L’article intégral

Nîmes. « Khadija pleure tous les soirs, elle réclame sa maman » (Midi Libre)

A lire aussi

Karak dégaine son crayon !

Nîmes. La Cimade contre la violence de l’enfermement des étrangers…

Sète. Le lycéen sans-papiers, la patronne délatrice et le préfet expulseur

Béziers. La peur de l’expulsion dans la Sarkozie à la mode Guéant 

Sans papiers : bonne nouvelle !

Sans-papiers, écoles…

                              22_10_11_RESF.jpg

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page