Motivées. Numéro d’été

Edito du numéro d’été de Motivées : Juste un petit accent…

Les indignes… les indignés. Seul un petit accent sépare
ces deux mots.

Bien-sûr, le monde n’est plus en noir et blanc, les bons
d’un côtés, les méchants de l’autre. Nous avons appris les leçons de
l’histoire.

Pourtant.

Pourtant, aujourd’hui même l’actualité se charge de nous
présenter deux visons de la société, deux systèmes de valeurs que tout semble
opposer.

D’une part le scandale des états qui regardent sans bouger
les migrants se noyer dans la
Méditerranée, l’arrogance d’une caste de privilégiés qui
abuse du corps des autres comme d’un objet méprisable, la rapacité de ceux qui
nous empoisonnent dans le seul but d’un 
profit immédiat (voir dossier Béziers) ou qui s’approprient sans
vergogne jusqu’aux grains de sable de nos plages (voir article plages
privées
) .

Ils sont indignes. Indignes de s’arroger le
droit de nous gouverner.

De l’autre, ces milliers de jeunes et moins jeunes qui
reprennent possession, en notre nom, de la place publique ; de l’agora dont le
peuple n’aurait jamais dû sortir.

Ils sont indignés, comme nous. Et leur
indignation nous rend toute notre dignité.

Indignes, indignés. Juste un petit accent. Un accent de
révolte brandi au dessus de nos têtes comme un point levé.

…………………………..

Motivé-e-s se reposera un
peu plus cet été. En échange ce numéro 115 est un peu plus nourri. Rendez-vous
en septembre. La rédaction.

A lire aussi

Une indignée espagnole au café Motivé-e-s de Montpellier

Le motivées de mai

24_06_11_Couverture_Motivees_1.png

24_06_11_Couverture_Motivees_2.png

Essai Motivées

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page