Non à Hinterland : rassemblement devant la mairie de Poussan



Plus d’une centaine de
personnes ont participé au rassemblement à l’initiative du collectif « Non
à Hinterland ». Après le discours introductif de Michel Negrell,  de
Méze, le collectif a donné une représentation de théâtre (une piece écrite
et réalisée par le collectif sur  le sujet). 
Un apéritif a ensuite était
offert aux nombreuses personnes présentes venus soutenir l’action du collectif.

La région prévoit une liaison
mer-autouroute à Poussan 
(hinterland).   Les marchandises
arrivées par bateau à Sète seraient transportés par route jusque près de
l’autoroute dans une zone de transit puis acheminées ensuite par l’A9.
  
La région continue ainsi  d’imposer un grand
projet,  utile à la spéculation foncière à Sète, mais absolument inutile
pour l’intérêt général du pays de Thau.  

CAM00036.jpg


Plus d’une centaine de personnes ont participé au
rassemblement à l’initiative du collectif « Non à Hinterland ». Après
le discours introductif de Michel Negrell,  de Méze, le collectif a donné
une représentation de théâtre (une piece écrite et réalisée par le
collectif sur  le sujet).

Un apéritif a ensuite était offert aux nombreuses
personnes présentes venus soutenir l’action du collectif. CAM00034.jpg

 La région continue d’imposer un grand
projet,
 utile à la spéculation
foncière à Sète, mais absolument inutile pour l’intérêt général du pays de
Thau. L’accaparement de bonnes terres agricoles à Poussan est inscrite dans le
projet de SCOT du bassin de Thau, ainsi qu’une urbanisation débridée dans
certains villages, porteuse, elle aussi, d’accaparement de terres agricoles. 



 L’enquète publique se tient du 3 juin
au 5 juillet. Dans toutes les mairie de la CCNBT et de la CABT (communautés de
commune) un cahier est à disposition de la population pour collecter les
observations.

 Nous vous appelons à soutenir la résistance
du collectif non à Hinterland qui, depuis plus de 2 ans, se bat pour imposer un
débat public et une réflexion plus globale sur l’avenir de nos territoires.

 Nous soutenons cette démarche
citoyenne allant dans le sens de l’idée forte que nous portons , « l’humain
d’abord », un avenir débarrassé de cette vision productiviste et
financière portée par beaucoup de nos élus.
 

Association citoyenne du Front de Gauche

 



Voir sur ce sujet : 

Voir ici le reportage vidéo de JC Carcenac pour la GA34

Ecouter le reportage audio de Valia Maj pour RPH. 

Voir ici le compte rendu du rassemblement de décembre 2012

7hinterlandpoussan.jpg

8poussan_hinterland.preview.jpg Non à Hinterland : le rail pas la route !  

   La région prévoit une liaison mer-autouroute à Poussan (hinterland). 

  Les marchandises arrivées par bateau à Sète seraient transportés par route jusque près de l’autoroute dans une zone de transit puis acheminées ensuite par l’A9.    

voiesferreessur_portdesete.jpg   La zone portuaire de Sète est pourtant déjà équipée en voie ferrée, donc toute indiquée pour la liaison mer-rail, le cabotage et l’utilisation des canaux.

       Il est aberrant et écologiquement désastreux que les marchandises, notamment sur de longues distances soient transportées par la route.

 Les marchandises doivent prioritairement être transportées par rail, canaux ou cabotage.

 Au delà, il n’y a  aucune fatalité à voir le trafic de marchandises augmenter sans cesse. C’est une conséquence de la mondialisation capitaliste dans laquelle seul prime l’intérêt des entreprises. 

      La hausse du trafic de marchandises est liée à la recherche du profit maximum. Peu importe l’aberration écologique et sociale qu’il y a à transporter sur des milliers de kilomètres des marchandises ou des produits agricoles qui pourraient être produits sur place. En rompant avec la logique du marché tout puissant, pour une planification sociale et écologique, on peut réduire le trafic routier et commencer à répondre à l’urgence climatique.    

Voir aussi sur notre site sur ce sujet : 

Non au doublement de l’A9 : arguments et propositions

Contribution du collectif transport de Montpellier


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page