Nouvelle ligne ferroviaire et doublement de l’A9, des associations de la région se coordonnent et se mobilisent.

Alors que le doublement de l’A9 au sud de Montpellier est engagé, favorisant encore le trafic par camions, la création d’une nouvelle ligne ferroviaire mixte voyageur/fret est menacée.
Un collectif d’associations se mobilise. Nous partageons ses préoccupations : refus du doublement de l’autoroute, mixité fret/voyageurs de la nouvelle ligne ferroviaire, réelle concertation avec les populations concernées..

Communiqué ci dessous. 





voir aussi sur notre site : non au doublement de l’A9

le-projet-de-nouvelle-autoroute-repose-sur-la-separation-des_421225.jpg

COMMUNIQUE
COMMUN  
Concernant
 la ligne Nouvelle Montpellier Perpignan

Constatant que
la  règle du jeu avait changé en cours de concertation
publique
, en particulier suite aux dernières considérations apportées par
le maître d’ouvrage Réseau Ferré de France dans l’élaboration opérationnelle du
projet de Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan, de nombreuses
associations réparties du Gard à la Catalogne se sont constituées
 en coordination
régionale
.

Les
associations signataires engagées, pour le bien des populations et des
territoires, pour la préservation de l’environnement et des activités futures,
affirment que si la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan revêt un caractère d’importance
qui dépasse les frontières de notre région, elle doit tout autant servir aux
populations et aux activités du territoire et son insertion doit être
soigneusement étudiée
.
 

Les associations de la
coordination se sont dès lors accordées sur les exigences suivantes :

·      Cette
ligne ne présente un intérêt que si la
mixité
(transport de fret et tout type de desserte voyageurs) y est totale, assurée de bout en
bout.

 ·      La
diminution de la vitesse maximale de 350km/h à 220km/h permet de répondre aux
enjeux environnementaux et humains en offrant plus de souplesse pour
« insérer » les tracés ». Elle aura d’ailleurs un impact négligeable sur les temps de parcours, moins d’une dizaine de
minutes, ne pénalisant pour ainsi dire pas les voyageurs.

 ·      La
diminution de la vitesse commerciale des TGV permet également, en
diminuant fortement certaines contraintes, de faire des économies qui
pourraient ainsi être reportées sur les contraintes techniques liées au fret.

 ·      L’engagement
 ferme qu’il n’y ait pas de doublement de l’autoroute A9 est la
contre-partie à l’acceptation
d’une ligne mixte fret/voyageurs.

 

En conséquence :

·      Nous
refusons les options de tracés proposées ex abrupto par RFF en particulier sur
les secteurs de Baho, Salses, Fitou… Gigean, Fabrègues etc.

·      Nous
demandons à ce que ne soient pas démultipliés les couloirs de nuisances,
défigurant l’environnement, scindant des entreprises et exploitations agricoles
les rendant impropres au développement.

 ·      Nous
demandons que le projet de tracé de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan
suive autant que possible l’axe autoroutier dans le respect des populations et
de leurs activités sans créer de nuisances supplémentaires (sonore, visuelle,
etc.) et, là où ce ne s’avérerait pas possible, de tout mettre en œuvre
techniquement et économiquement pour protéger le territoire, ses habitants,
quitte à créer des tunnels…

·      Nous
demandons à ce que soient étudiés de manière très précise les raccordements
ligne nouvelle /et ligne classique pour faciliter notamment le
développement du fret ferroviaire depuis et vers les embranchements et
gares fret situés sur la ligne classique et la desserte des gares voyageurs. 
 

·      Nous
exigeons que soient trouvées des solutions qui soient plus acceptables sur
l’ensemble de la Ligne que les variantes de tracé dernièrement proposées qui passent
en particulier à quelques mètres de centaines habitations.

·      Afin
de reprendre, dans une approche constructive, le travail engagé dans le respect
des populations et organisations concernées, RFF doit revenir à la
concertation, et non plus se contenter de poursuivre une simple information et
consultation sur les scenarii qu’il privilégie.

A
défaut de réponses satisfaisantes à ces exigences, les contestations
multiplieront   les risques de retard dans la réalisation de cette
ligne, et peuvent aboutir à la remise en cause sa faisabilité.

Est-ce le souhait RFF ? Nous sommes en droit de nous poser la
question à la vue du changement de comportement de RFF.

La
coordination associative régionale
, par la mise en réseau de
toutes les associations citoyennes, exercera une vigilance plus forte, plus
active, agira
par les moyens les plus appropriés pour remettre le projet
LNMP « sur les bons rails », et demande que l’Etat, la Région, RFF en
tiennent pleinement compte dès le comité de pilotage de ce vendredi 27 juillet.

 Le
25 juillet 2012, communiqué de 
ALGVMM – LES  GARDIENS DE LA GARDIOLE – TGV SUD TERRITOIRES  ENVIRONNEMENT – ADTC 34 – NO PASARAN – PROTECTION ET MAINTIEN DU CADRE DE VIE  – VEILLE CITOYENNE- ATTAC MONTPELLIER ARLES

  

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page