« Oui, Monsieur Hollande, c’est à une rupture radicale qu’il faut s’atteler » (la présidente de l’université Paul Valéry de Montpellier) !

François Hollande interpellé par Anne Fraïsse (Montpellier-3) 

« Croyez-vous réellement que les universitaires pourront se réjouir de vous voir poursuivre une politique qu’ils ont subie de force depuis 5 ans ? »

Lire la lettre en PDF : ici Lettre_Fraisse_F.Hollande.pdf



La lettre d’Anne Fraïsse : 09_02_12_Paul_Valery.png

09_02_12_Fraisse_4.bmp

09_02_12_Fraisse_5.bmp

09_02_12_Fraisse_6.bmp

Tiré de François Hollande interpellé par Anne Fraïsse (Montpellier-3) [Libération]

A lire aussi

Montpellier. Les universités et les trompe-l’oeil sarkozyens (et bourquiniens !) des Idex et autres Plan Campus !

Montpellier. Etudiants étrangers menacés par Guéant, le ministre qui chasse sur les terres du FN !

Montpellier. 60 000 étudiants pour 7000 hébergements disponibles …et 340 chambres vides !




Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page