René Revol, David Hermet :  » Rassembler et construire la gauche de transformation sociale »

En 2010, René Revol (Parti de Gauche) et David Hermet (NPA34 Gauche Anticapitaliste),  furent, avec François Liberti, porte-paroles de la liste « A Gauche Maintenant » aux régionales en Languedoc-Roussillon. Celle-ci avait notamment rassemblé le FDG, le NPA et les Alternatifs.

Dans le communiqué ci-dessous, ils appellent à la solidarité avec la coalition de la gauche radicale en Grèce (Syriza) et à construire ici aussi un tel rassemblement à partir des acquis que furent notre liste commune aux régionales et  de ce qu’a été la campagne Mélanchon aux présidentielles. . 




meeting14.jpg 

Lors du meeting aux parcs expos de Mtp pour les régionales de 2010

« Le peuple grec connaît une
régression sans précédent de ses conditions de vie. Dans ces conditions
dramatiques, la Grèce connaît la percée d’une extrême droite violente et ouvertement
néonazie. 
Mais, après des mois de
mobilisation sociale, un espoir y est aussi né avec le succès de la coalition
de la gauche radicale « Syriza ».  Celle-ci est en course pour arriver en tête lors des
prochaines élections législatives. Cette coalition est victime de très
violentes attaques de la part de toutes les institutions qui redoutent qu’un
peuple prenne en main son destin et refuse de payer les conséquences d’une
crise dont il n’est pas responsable.  
Dans cette situation, la gauche européenne doit être
résolument au côté de Syriza et du peuple grec.

La solidarité passe aussi par la
construction, partout en Europe, d’une alternative de gauche aux politiques
d’austérité.

En effet,  le Parti Socialiste n’annonce que peu
de mesures en rupture avec la politique de la droite. Son gouvernement n’entend
pas rompre avec les politiques économiques qui ont conduit  à la crise la plus grave depuis les
années 30. Le FN, déjà haut aux présidentielles, entend surfer sur le désespoir
tandis qu’une partie de l’UMP reprend 
ouvertement ses thèses.

Il y a donc urgence à  rassembler  et construire la gauche de transformation sociale.  

Ici, ensemble, nous avons été,
aux côtés de François Liberti,  les
porte-paroles de la liste « A Gauche
Maintenant »
aux régionales. En rassemblant, dans notre région, le
Front de Gauche, le NPA et les Alternatifs, notre liste avait suscité l’espoir,
espoir d’une vraie gauche qui ne capitule pas devant les marchés et dont
l’ambition ne se limite pas à la gestion de l’existant.  A la présidentielle, cet espoir s’est
retrouvé dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche
qui a rassemblé prés de 4 millions de voix. C’est une base pour poursuivre le
rassemblement de la gauche radicale dans ce pays.   

A l’issue des législatives,  les composantes du Front de Gauche, du
moins celles qui ne l’ont pas encore fait, trancheront sur la participation au
gouvernement Ayrault. Nous constatons qu’à ce jour les principaux responsables
du front de gauche n’envisagent pas une telle participation.  Pour nous, au regard du programme du PS
et de la politique annoncée, participer à ce gouvernement conduirait au
renoncement.

Nous défendons au contraire le
partage des richesses avec un SMIC à 1700 euros, le refus des licenciements
alors que les plans « sociaux » s’accumulent, la transition
énergétique et la planification écologique…

L’heure est à la construction du
rassemblement de toutes les forces qui veulent une rupture avec le libéralisme
et le capitalisme, un rassemblement capable d’encourager les mobilisations
sociales et prêt à offrir une alternative de gauche au PS.  Nous voulons travailler ensemble à
élargir, consolider et enraciner ce rassemblement, dont le Front de Gauche, est
une étape essentielle. 



David Hermet   NPA34  Gauche Anticapitaliste   

René Revol      Parti de Gauche 34

En 2010, René Revol et David Hermet,  furent,
avec François Liberti, porte-paroles de la liste « A Gauche Maintenant »
aux régionales en Languedoc-Roussillon

DHRR.jpg


Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page