Retraites : ce que ferait un vrai gouvernement de gauche !

tractFDGretraite.jpg


La
réforme du gouvernement socialiste s’inscrit dans la droite ligne de celles menées
par la droite au pouvoir en 1993, 2003, 2010.  
Non
seulement, elle ne rétablit pas la retraite à 60 ans mais elle poursuit sur le
voie de l’allongement de la durée de cotisation pour les jeunes générations.

Ci-dessous le tract du Front de
Gauche  et le communiqué de la Gauche Anticapitaliste.

 Voir aussi : photos de la manifestation du 10 septembre 2013 à Montpellier


tractFDGretraite.jpgCliquer ici : retraitesFDG34.pdf ou sur l’image ci-contre pour lire le tract du Front de Gauche (en PDF)

Voir ici aussi sur ce sujet :  Pour nos retraites,
contre une nouvelle régression sociale, manifestation mardi 10 septembre, 15h
Peyrou

 Voir aussi : photos de la manifestation du 10 septembre 2013 à Montpellier



Communiqué
de la Gauche Anticapitaliste.

Le
10 septembre, tous ensemble contre la réforme Hollande des retraites.

Manifestation Montpellier, mardi
10 septembre 15  H Peyrou

 

A
l’appel de plusieurs organisations syndicales, le 10 septembre sera une journée
de grève et de manifestations contre cette nouvelle réforme des retraites,
trois ans après celle de F. Fillon qui avait mis des millions de salariéEs dans
la rue.

La
réforme du gouvernement socialiste s’inscrit dans la droite ligne de celles menées
par la droite au pouvoir en 1993, 2003, 2010.

Non
seulement, elle ne rétablit pas la retraite à 60 ans mais elle poursuit sur le
voie de l’allongement de la durée de cotisation pour les jeunes générations.
Cotiser 43 ans en 2035 pour celles et ceux néEs en 1973 c’est reporter le départ
en retraite à 67 ans. C’est imposer la baisse des pensions pour les millions de
salariéEs qui n’auront pas toutes leurs annuités. Cette contre-réforme ne met
pas fin aux inégalités entre les femmes et les hommes.

Dès
à présent, ce sont les salariéEs et les retraitéEs qui vont la financer par le
biais des augmentations de cotisation ou le report de l’indexation des
pensions. Le Medef, lui, a obtenu des compensations financières intégrales.

Cette
réforme obéit aux injonctions de la Commission européenne, du Medef et des
marchés financiers.

Elle
n’a rien à voir avec la politique d’un gouvernement de gauche.

Un
collectif unitaire contre la réforme Hollande s’est mis en place et regroupe
des associations, des personnalités, des syndicats, des partis politiques. Débats,
meetings, initiatives diverses sont prévus.

Financer
la retraite à 60 ans, à taux plein, c’est possible !

L’argent
existe comme l’a montré l’étude du Conseil d’orientation des retraites qui
estime à 2,2% la hausse des prélèvements en 2020 pour combler les besoins en trésorerie
des régimes de retraite.

Avec
la suppression des inégalités salariales entre les hommes et les femmes, les
augmentations de salaires, les créations d’emplois ce serait plusieurs
milliards d’euros de recettes supplémentaires.

Ainsi,
1% d’augmentation de la masse salariale c’est 3 milliards d’euros de cotisation
en plus, et 1 million d’emplois créés, 13 milliards d’euros.

Il
faut mettre en place une nouvelle répartition des richesses qui en finisse avec
l’augmentation constante depuis 30 ans des dividendes versés aux actionnaires,
dividendes exonérés de toute cotisation sociale.

Pour
obtenir le retrait de cette contre-réforme, la Gauche anticapitaliste, membre
du Front de gauche, sera présente dans les manifestations demain 10 septembre
et appelle à faire de ce premier rendez-vous un succès.

 

Le
9 septembre 2013.


ci-dessous le 4 pages du collectif unitaire

onluttepournosretraites.jpg



Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page