Saint-Clément-de-Rivière. Préavis de grève à la clinique de la Lironde

Après consultation des salariés, réunis en assemblée
générale le jeudi 17 novembre, le syndicat CGT appelle les salariés à cesser le
travail : le dimanche 20 novembre 2011 à 20 h jusqu’au lundi 21 novembre
2011 à 20 h

Un repas convivial sera organisé sur le
piquet de grève, de 12 h à 15 h; ce peut être aussi un moment de
rencontre avec la presse , où les journalistes pourront
rencontrer directement  les salariés.

Le NPA 34 appelle à manifester concrètement un soutien à ce mouvement en participant à ce repas de lutte.

Le préavis de grève déposé par le
syndicat Cgt de la Lironde vise à dénoncer l’ambiance sociale
irrespirrable qui règne à la clinique la Lironde, peu propice à
un établissement de soins psychiatriques.

Les salariés de La Lironde avaient
participé massivement au mouvement social des cliniques privées
de mai juin 2010.
Le groupe
CLINEA s’était distingué des autres employeurs concernés par le
conflit, en ayant  refusé jusqu’au bout des négociations, ainsi
qu’en retirant sur le salaire suivant les 15 jours de grève.
  

Depuis ce conflit, le climat social n’a cessé de se dégrader,
avec un durcissement particulier sur ces derniers mois.
Les élections professionnelles (Comité d’entreprise et Délégués
du Personnel) remportées largement par la CGT, 12 sièges sur
14, ne sont peut-être pas étrangères à ce durcissement …
 
Les salariés consultés en AG ont beaucoup insisté auprès de la
CGT pour mettre en avant leur exigence première: le respect de
leur dignité.
Leur volonté
n’est pas d’engager un « bras de fer » contre le groupe CLINEA,
mais d’exiger de ce groupe le minimum d’égards qu’un employeur
doit à ces salariés, et leurs représentants.

 Les salariés demandent
aujourd’hui :

  •          Le
    respect de leur dignité et de leur intégrité morale et physique.
  •          Que
    leur parole soit entendue sur les sujets qui les concernent directement :
    l’organisation du travail, des soins, et les projets thérapeutiques.
  •          L’ arrêt
    des menaces et des sanctions.
  •          De  privilégier une vie institutionnelle
    dynamique, fondée sur la parole et l’échange, valeurs de base de la Psychiatrie.
  •          De relancer
    le projet médical, toujours inachevé, 
    de valoriser et d’assurer la continuité des activités thérapeutiques déjà en
    place dans l’établissement.
  •          De
    rétablir entre la Direction
    et les représentants des salariés des relations normales et loyales.

Source : CGT

19_11_11_Clinique_en_lutte.jpg

Affiche du concert de soutien aux cliniques en grève à Montpellier en mai-juin 2010

A lire aussi

Montpellier.
Santé. Cliniques Après la grève, le bilan par les grévistes, les
règlements de compte par les patrons et les investissements de
Clinipôle. L’exaspération des infirmiers anesthésistes (juin 2010)

Montpellier. Cliniques : « le mécontentement est global » (septembre 2011)

Montpellier. Soutien à la grève de la clinique du Mas de Rochet (novembre 2011)

Médecins solidaires. Entretien avec Danièle et Didier Poupardin

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page