Béziers. Danger. La droite et son extrême à l’affût sur la mémoire de la guerre d’Algérie !

14_01_12_Beziers_Guere_Algerie_1.jpg

L’Hérault du jour 13 janvier 2012

.

.

.

14_01_12_Beziers_Guere_Algerie_2.jpg

14_01_12_Beziers_Guere_Algerie_3.jpg

A lire aussi

UMP.
Béziers : injures aux harkis, Couderc croit que Frêche est toujours vivant !

Après avoir
ramené la lumière sur les allées à défaut de contribuer à la ramener, avec
l’UMP, dans l’économie locale, le sénateur-maire-président de l’agglo R.
Couderc entend la faire (la lumière !) sur les dérapages verbaux de Georges
Frêche. Toujours fixé sur son ex-meilleur ennemi (pourtant décédé !), R .
Couderc veut donc revenir sur le sujet. Pour bien comprendre la démarche du
NPA Béziersbonhomme, il faut remonter à février 2005 où il avait déposé une proposition de
loi
« portant reconnaissance de la Nation et contribution
nationale en faveur des Français rapatriés » en vue de faire d’une injure à harkis une injure à l’armée ! A la
demande du groupe UMP, ce projet de loi sera discuté au Sénat le … 19 janvier
2012. Les harkis apprécieront : 7 ans pour être assimilés aux forces armées
pour ce qui concerne les injures. Ils peuvent a priori attendre 7 ans de plus
pour avoir les mêmes droits au niveau des pensions militaires.

17_12_11_Freche_Couderc.jpgPour le NPA le sénateur-maire-président de l’agglo se propose comme
chauffeur de la voiture balai électorale de l’UMP. Si les harkis n’avaient pas
menacé de boycotter président et UMP aux prochaines présidentielles. ledit
parti aurait-il exhumé cette proposition de loi coudérienne ? Car ne l’oublions
pas, cette proposition parle de rétablir la reconnaissance de la nation mais
toujours pas d’établir la reconnaissance des indus liés au versement
inégal des pensions militaires. Pour le NPA les propositions de loi de
l’UMP c’est comme la lumière sur les allées ça marche par intermittence !

NPA Béziers

Béziers. La stèle à la
gloire de l’OAS au Cimetière neuf : le début de la fin ?

Un arrêté du Conseil d’Etat
du 14 novembre 2011 exige que la stèle à la gloire des factieux de l’OAS, qui
avait été érigée dans le cimetière Saint Laurent Imbert de Marignane,
soit enlevée. A Marignane comme à Béziers les « nostalgériques » de
l’OAS avaient obtenu l’autorisation d’occuper un emplacement pour ériger une
stèle au travers d’une association qui servait de paravent et permettait
d’obtenir un arrêté municipal.

Ce que vient dire aujourd’hui le Conseil d’Etat c’est que l’apologie de faits
criminels n’est pas compatible avec la destination publique d’un cimetière. Si
cet arrêté du Conseil d’Etat est valable à Marignane, il doit l’être à Béziers
: nous sommes dans le même cas de figure. De fait l’arrêté qui concerne
Marignane doit faire jurisprudence pour Béziers. C’est ce que nous demandons et
c’est ce que va demander l’élu de la liste municipale PCF-NPA-Citoyens ( et pas
seulement communiste ! ) Aimé Couquet. Dans un courrier adressé au sénateur
maire, président de l’agglomération, Raymond Couderc, il est demandé la
suppression de la stèle et il est signifié le rappel des
nouvelles obligations légales. Nous ne savons si cette interpellation
suffira mais nous savons que depuis la mobilisation unitaire du 17 octobre
dernier qui à associé Attac, ABCR, Cimade, Fase, LDH, NPA, PCFet PG. le vent
tourne sur Béziers : la
Droite Populaire n’a pas osé parader publiquement devant la
stèle de la honte le 1er novembre dernier et la décision du Conseil d’Etat peut
permettre, au travers d’une nouvelle mobilisation unitaire, d’exiger
l’application de la jurisprudence sur Béziers.

La Lettre Electronique du NPA Béziers n°50

UMP.
Droite Populaire : après les concubinages avec l’OAS, le FN et la Ligue du Midi, Aboud
« concubine » avec les intégristes chrétiens

Une
quarantaine de députés
UMP, dont le député local Elie Aboud, ont signé une tribune contre la
christianophobie en Orient et en Occident. Suivant une rhétorique toute
fachoïde, cette tribune met en parallèle le meurtre de chrétiens en
Orient et .
. . une pièce de théâtre en Occident. En l’occurrence la pièce visée
s’appelle
<< Golgotha picnic >> et elle a été écrite par Rodrigo
Garcia ;
elle a été jouée dans toute l’Europe ( elle est en ce moment au théâtre
du
Rond point à Paris ). Boycottée par les intégristes chrétiens de
l’institut
Civitas (les fans de monseigneur Lefebvre empêchent les spectateurs
d’entrer)parce que les personnages de la Bible y manifesteraient des
désirs humains, cette
pièce de théâtre est considérée par notre très droitier député comme une
attaque antichrétienne à placer au même niveau que celles qui sont
subies par
les Coptes en Egypte !

Pour le NPA la
Droite Populaire et le député de la sixième circonscription
mobilisent sur cette affaire ce qu’il y a de plus rétrograde, fascisme et
intégrisme, en France, en particulier à Béziers. Ce ratissage systématique sur
l’extrême droite est bien organisé à des fins électorales immédiates, mais
il a aussi pour but de favoriser à moyen et long terme la fusion de la
droite et de l’extrême droite.

La Lettre Electronique du NPA Béziers

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page