WE de rencontres et débats de la GA- FdG à Montpellier : une réussite.

Ce WE de réflexions, de débats,  au sein de la GA et de rencontres entre les
différentes formations du Front de gauche n’ a pas déçu la grosse centaine de
personnes qui se sont déplacées pour y participer en partie ou en totalité.
Etaient présents des camarades de Toulouse, Marseille et des départements
voisins. 

Table_ronde_24-03-13a.jpg

ga34debatrevolutionF.JPGSamedi matin, Emmanuel Arvois et Guillaume Liégard se sont
interrogés sur la portée du modèle républicain hérité de 1789 et sa permanence
dans notre imaginaire politique, modèle questionné par les grands penseurs
(Marx, Jaurés, Guesde…). La république n’est-elle qu’une fiction destinée à
masquer les rapports de classe sous la figure trompeuse de citoyens tous égaux
ou son universalisme et les droits formels qu’elle a amenés doivent-ils être
revendiqués, intégrés et dépassés vers une république sociale ? Voilà un
petit aperçu des problématiques qui ont animé le débat ensuite.

ga34.domifrancois.JPGL’après –midi, Dominique Angelini et François Coustal se
sont penchés sur la dialectique révolution par les urnes et/ou mouvement
social, à partir de trois périodes historiques : Le Front Populaire, le
mitterandisme de 81-83 et l’expérience chilienne. ga34.debatsalle.JPG

Puis Samy Joshua nous a
gratifiés d’une brillante prestation sur les institutions : être
dedans/dehors, à quel niveau, pour quoi faire, et Francis Viguié a apporté son
témoignage concret d’élu municipal à Montpellier.
ga34.samfranc.JPG

Table_ronde_24-03-13c.jpg

La table ronde du dimanche matin réunissait de nombreuses
composantes du Front de Gauche sur le thème « Quelle stratégie pour la
transformation sociale » et elle a tenu ses promesses : débat de haut
niveau, respectant les différences de sensibilités politiques sans craindre de
pointer les divergences réelles. Elle a montré le souci du Front de gauche de
se présenter comme une alternative crédible face aux politiques austéritaires
socio-libérales et au danger de la droite dure et extrême (ce que confirmait
hélas le soir même la partielle de Beauvais). Tour à tour David Hermet (GA),
Simon Ulrich (PG), Clémentine Autain (FASE), Jacques Lerichomme (GU) Marie Pierre Vieu
(PCF), jean jacques Boislaroussie (Alternatifs) ont apporté leurs point de vue.

Voir : l’article de l’Hérault du Jour sur ce sujet. ga34.24marstableronde.JPG

   A  noter que parmi les organisations représentées,  plusieurs participent à la construction d’un pôle rouge et vert
au sein du Front de gauche, afin notamment de mettre fin à un émiettement, guère compréhensible à l’extérieur. 

Prolongeant le débat du matin sur le projet de société que
nous devons définir pour faire renaître l’espoir à gauche, Carine Barbier et
Pierre Kohmiju ont développé la gravité de la crise écologique et les réponses
–indissolublement liées à une problématique sociale – à y apporter, esquissant
des scénarios notamment énergétiques dont certains sont déjà à l’œuvre ici et
maintenant.

ga34.23marsrepas.JPGMerci également à tous ceux qui ont contribué au bon
déroulement matériel et convivial de ce WE, avec mention spéciale à Jean,
cuisinier de l’excellent repas de samedi soir.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page