Sète Polémique Les gens du voyage ne voient pas le bout du chemin de la politique de Nicolas Sarkozy (Midi Libre)

[A la suite de l’article de Midi Libre on trouvera : Roms, la Halde muselée par le gouvernement (Bakchich) / Alexandre Romanes : « Ils veulent nous mettre dans l’avion » (NouvelObs) / OSCAR ou le déni de citoyenneté européenne des Roms (GISTI) / La traque des Roms continue. (NPA) / La plupart des campements évacués abritaient des Roms (Le Monde) / Sur le blog du NPA 34 : MONTPELLIER – 4 septembre Entre 1500 et, selon Midi Libre, 2000 personnes dans les rues contre la politique xénophobe de Sarkozy]

Rarement les rapports auront été aussi tendus entre la France et Bruxelles que lors du sommet européen du 16 septembre dernier. La patrie des droits de l’Homme accusée de mener une « politique discriminatoire », voilà qui fait désordre ! Au sein même de l’UMP, des voix discordantes se font entendre. La politique envers les Roms « exacerbe un populisme primaire qui n’attend que ça », lançait hier la députée du Haut-Rhin, Arlette Grosskost. On peut cependant remarquer que la polémique éthique sur les Roms a opportunément repoussé l’affaire Woerth loin du devant de la scène. Dans une région où ils sont très présents, retour sur des « gens du voyage » parfois intégrés mais encore trop souvent stigmatisés. […]

Partie d’un fait divers, la « question Roms » est devenue une véritable polémique internationale. Sur les quais du bassin de Cayenne, à Sète, le pasteur Victor garde un regard attentif mais apaisé sur l’affaire. « Il n’y a pas plus de racisme en France qu’ailleurs, mais c’est un mauvais signe qui est envoyé à notre communauté », souligne-t-il.

« On oublie trop souvent que nous sommes Français et Européens. Cette circulaire du ministère de l’Intérieur donne une mauvaise image de la France et suscite des amalgames », explique le pasteur de ce petit campement qui revient chaque année sur place pour plusieurs mois. « Je suis un Rom de France et je me sens bien dans ce pays et nos familles aussi. Que l’on ne s’y trompe pas, il est de plus en plus difficile de se déplacer, les jeunes générations ont les mêmes besoins que tous ceux de leur âge et ils souhaitent se sédentariser pour mener la vie de tout un chacun », dit-il encore.

Pour lire l’intégralité de l’article : http://www.midilibre.com/articles/2010/09/21/A-LA-UNE-Les-gens-du-voyage-ne-voient-pas-le-bout-du-chemin-1392801.php5

Roms, la Halde muselée par le gouvernement (Bakchich)

Depuis l’arrivée de Jeannette Bougrab, les discriminations dont sont victimes les Roms et les gens du voyage ne sont plus traitées. Sur consigne de Matignon.

http://www.bakchich.info/Roms-la-Halde-muselee-par-le,11911.html

Alexandre Romanes : « Ils veulent nous mettre dans l’avion » (NouvelObs)

Invité pour représenter la France pendant l’exposition universelle, le Cirque tzigane Romanes s’inquiète pour sa survie alors que les permis de travail de ses musiciens viennent d’être annulés.


Alexandre Romanes : « Ils veulent nous mettre dans l’avion » (NouvelObs)

OSCAR ou le déni de citoyenneté européenne des Roms (GISTI)

La Résolution adoptée le 7 septembre par le Parlement européen sur la situation des Roms et la libre circulation des personnes dans l’Union européenne renforce considérablement la vague de protestations déjà exprimées, en France et à l’étranger, contre la campagne xénophobe menée par le gouvernement français contre les Roms.

S’agissant particulièrement du fichage biométrique des Roms, la Résolution « souligne que le relevé des empreintes digitales des Roms expulsés est illégal et contraire à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne […], aux traités et au droit de l’Union européenne […], et qu’il constitue une discrimination fondée sur l’origine ethnique ou nationale ».

C’est pourtant précisément ce que la France se propose de faire très prochainement. Certes, le fichier OSCAR, dont la légalité a été contestée devant le Conseil d’État, vise l’ensemble des étrangers susceptibles de bénéficier d’une aide au retour. Mais, en pratique, ce sont majoritairement les Roms, qu’ils soient ressortissants bulgares ou roumains, qui sont visés puisqu’ils représentent 90 % des personnes qui se voient attribuer une aide au retour « humanitaire ». La raison en est simple : les pouvoirs publics ont développé une stratégie consistant, lors de l’évacuation d’un campement de Roms roumains ou bulgares, à leur forcer la main pour qu’ils acceptent l’aide au retour « humanitaire », sous peine d’être placés en garde à vue ou d’encourir des poursuites pénales.

Le fichage biométrique des Roms, qui prend un relief particulier dans le contexte actuel, constitue un déni inacceptable de leur citoyenneté européenne. C’est là une raison supplémentaire et urgente de faire constater l’illégalité du fichier Oscar.

Devant l’imminence de la mise en oeuvre de la biométrie dans le fichier OSCAR, le Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), l’association Imaginons un réseau Internet solidaire (IRIS) et la Ligue des droits de l’homme (LDH) ont demandé le 31 août dernier au Conseil d’État d’accélérer l’instruction de leur recours contre le décret de création de ce fichier. Le GISTI, IRIS et la LDH se félicitent de voir leur requête entendue. Comme l’analysent les associations dans leur note complémentaire, OSCAR représente aujourd’hui un danger immédiat et massif pour les Roms, tout en demeurant un outil de biopolice des étrangers non européens.

Paris, le 21 septembre 2010

OSCAR ou le déni de citoyenneté européenne des Roms

La traque des Roms continue. (NPA)

La plupart des campements évacués abritaient des Roms (Le Monde)

Le gouvernement français a-t-il été pris en flagrant délit de mensonge ? Son analyse de la nature des campements évacués depuis début août diffère en tout cas sensiblement de celle de l’Union française des associations tsiganes (UFAT). Le gouvernement français, dans le collimateur de la Commission européenne qui le soupçonne de discrimination à l’encontre des Roms, affirme que les évacuations visaient essentiellement des gens du voyage, qui sont des ressortissants français. Or, selon l’UFAT, la plupart des campements évacués depuis début août abritaient bien des Roms.

La plupart des campements évacués abritaient des Roms (Le Monde)

Sur le blog du NPA 34 : MONTPELLIER – 4 septembre Entre 1500 et, selon Midi Libre, 2000 personnes dans les rues contre la politique xénophobe de Sarkozy

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page